Résultats de votre recherche

Ould Ali, le directeur de campagne de Bouteflika, malmené à toutes ses sorties

Posté par rcdbrto le 6 avril 2009

jpgjpgjpgdessinboutif0e114eb81b.jpgPhoto source: www. bakchich.info

Signe qui ne trompe pas.

A chacun de ses déplacements dans la Kabylie profonde, Ould Dourou se fait conspué et traité de tous les sobriquets : « harki », « vendu », « renégat à son parti et à sa région ».

Les derniers en date sont ses sorties à Akbil, Amechras, Larbâa Nath Irathen et Béni Douala où non seulement il n’a pas pu rassembler un minimum de citoyens pour vendre son maître du moment mais il fût, en plus, systématiquement malmené par des jeunes en colère. Ces derniers l’ont accusé de vouloir, lui et son mentor Benyounès dit Hadj Bettou, de vendre la Kabylie pour sauvegarder leurs privilèges personnels et augmenter leurs bourses.

Rappelons que de nombreux meeting prévus ont été annulé, notamment à Fréha, Aghribs, Azzefoun, Abi Youcef, Tizi Rached et Azazga parce qu’il en a été empêché par la population.

Très lucide, un des jeunes d’Amechras lui lance à la figure que « la Kabylie ne saura plier. Ce n’est pas un affichage ostentatoire et une campagne puant la tchipa et l’argent sale qui te seront d’un quelconque secours  et qui te propulseront au pouvoir ».

Au regard des humiliations que subissent les suppôts du pouvoir, à chacun de leur déplacement dans la région, il est clair que la Kabylie a gardé ses valeurs intactes et qu’elle est toujours  fidèle au sacrifice de ses enfants et à des décennies de lutte.

Publié dans Actualités. | Commentaires fermés

12
 

les pensées doubles de Caleb |
Mareil Autrement |
Etudiants du lycée Bertran ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Section du Parti socialiste...
| Le Nouveau Centre Montbard
| MARS Centrafrique