Résultats de votre recherche

COMMUNIQUÉ

Posté par rcdbrto le 19 juillet 2017

994107_404942872984251_1127619099_n1

Bureau régional de Tizi Ouzou

COMMUNIQUÉ

Le RCD, qui a dépêché une délégation composée de parlementaires et d’élus locaux à l’effet de s’enquérir de la situation engendrée par les feux ravageurs qu’a connu la wilaya de Tizi Ouzou ces derniers jours, a constaté l’ampleur des dégâts après des visites effectuées dans plusieurs localités sinistrées.

Notre wilaya a déploré un mort et de nombreux blessés, des maisons incendiées notamment à Ait Yahia Moussa, Maatkas, Tizi Rached, Ifigha, Timizart et Yakouren, des ruches d’abeilles, des arbres fruitiers, du bétail calcinés par les flammes, ainsi que des milliers de bottes de foin parties en fumée.

Le RCD, dans sa déclaration précédente, a exigé de l’Etat, en plus de la nécessité de mettre en place des moyens matériels et humains conséquents pour lutter efficacement contre les incendies, de prendre en charge et d’indemniser les populations affectées par ce drame.

En visite par effraction dans la wilaya de Tizi Ouzou, le ministre de l’Intérieur, en remplacement de sa collègue chargée de l’environnement et des énergies renouvelables qui était annoncée en balade touristique par les services de la wilaya pour le même jour, s’est engagé à prendre en charge et indemniser toutes les victimes.

Le RCD prend acte de l’annonce du ministre, et informe l’opinion publique qu’un suivi minutieux sera réservé à ce dossier par ses parlementaires et ses élus locaux pour que les victimes de ce nouveau drame ne subissent pas le même sort que celles des précédents.

Cependant, le RCD déplore qu’aucune décision n’ait été annoncée par rapport aux onze (11) postes avancés de la protection civile initiés en 2011 et annulés en 2015.

Tizi Ouzou, le 17/07/2017

Le Bureau régional

Publié dans Communiqués | Commentaires fermés

Rencontre du Président du BR Tizi Ouzou avec l’encadrement à Tizi Rached.

Posté par rcdbrto le 27 janvier 2017

Le Président du Bureau Régional RCD de Tizi-Ouzou, M Hamdous Mohand Arezki, accompagné des membres du BR, dont Allik Mohand (Chargé à l’animation des sections), Ouali Hacene (Chargé aux élus) et Mlle Messouci Samira (Chargée à la jeunesse), a effectué la troisième rencontre organique avec l’encadrement des daïras de Tizi Rached, Azazga, Bouzeguene, Tizi-Ouzou, Mekla et Béni Douala.

Ce cycle de rencontres et sorties organiques à travers la wilaya a été tracé par le BR de Tizi-Ouzou au lendemain de la réunion ordinaire du secrétariat national du RCD, tenue le 11 Novembre 2016.

Comme fut le cas lors des deux rencontres des Ouadhias et de Tigzirt, les animateurs de cette assemblée générale ont insisté sur l’animation des sections au niveau local (Sections Communales) et la mobilisation de tout le collectif militant pour la réussite des rendez-vous auxquels le parti a annoncé sa participation, à savoir les élections législatives et locales.

L’Assemblée générale des militants, tenue aujourd’hui vendredi 27 Janvier 2017 à la bibliothèque municipale de Tizi Rached, a été encore une fois, une autre occasion de débattre sur les questions organiques et des élus, surtout que le RCD prépare son 28ème anniversaire et son 5ème congrès ordinaire annoncé pour le 30 juin et 1 juillet de l’année en cours.

16344277_1360047864040299_1334536142_n 16296064_10208481875186972_1413991728_n 16343590_1360047950706957_1972282886_n 16343671_10208481872306900_699800036_n 16343861_1360048067373612_1773774974_n 16343916_1360046824040403_321890429_n 16343958_10208481873066919_1601676557_n 16344041_10208481867106770_1127858309_n 16344277_1360047864040299_1334536142_n 16344371_1360047824040303_1843176828_n 16358482_1360047840706968_135618382_n 16358513_1360046910707061_439339117_n 16358783_1360048004040285_229984900_n 16358904_1360048190706933_322280973_n 16359269_1360047790706973_1841127945_n 16359284_1360046394040446_1045066976_n 16359307_10208481877867039_1534388596_n 16395795_1360047900706962_201249529_n 16395901_1360047120707040_292331298_n

Publié dans Organique, PHOTOS Activités | Commentaires fermés

FAIRE-PART DE DECES

Posté par rcdbrto le 15 mars 2015

FAIRE-PART DE DECES dans Faire-parts logo-rcd2-300x112Le Bureau Régional RCD Tizi Ouzou (RCDBRTO) et au nom du collectif militant RCD Tizi Ouzou, très attristés par le décès de l’épouse de Mr BOUDIAF Boussad, ex député et actuel membre du conseil national RCD, lui présente ainsi qu’à ses enfants et toute sa famille leurs sincères condoléances et les assurent en cette douloureuse circonstance de leur profonde compassion.

Le RCDBRTO informe les militants(es) que la veillée funèbre aura lieu Aujourd’hui dimanche 15 mars à la tour nouvelle ville Tizi Ouzou, l’enterrement se fera demain lundi 16 mars 12 heures à Takaat Tizi Rached

Publié dans Faire-parts | Commentaires fermés

Faire part de décès

Posté par rcdbrto le 9 juillet 2013

Le Bureau Régional RCD de Tizi-Ouzou/Boumerdes a la profonde douleur de vous faire part du décès de Monsieur AGGAG Ahcéne, militant de la section communale RCD de Tizi-Rached, et permanent du Bureau Régional de Tizi-Ouzou, survenu aujourd’hui le mardi 09 juillet 2013.

La veillée funèbre aura lieu demain, mercredi 10 juillet au village ‘‘Boussehal’’. L’enterrement aura lieu jeudi 11 juillet, à partir de 12 h 00 à Tizi-Rached centre.

Bouleversés par cet événement tragique, le Bureau Régional ainsi que le collectif militant du RCD, présentent leurs sincères condoléances à sa famille et s’associent à la douleur.

Que dieu le tout puissant l’accueille dans son vaste Paradis.

Publié dans Condoléances | Commentaires fermés

Tizi Rached: Trois élus du RCD dénoncent la mauvaise gestion de l’APC

Posté par rcdbrto le 3 novembre 2011

Source: Liberté

Trois élus du RCD à l’assemblée communale de Tizi Rached dans la wilaya de Tizi Ouzou, MM. Sekrane, Dehel et Hocine, viennent d’adresser une lettre au président de l’APC de cette commune dans laquelle ils dénoncent “la situation de blocage que vit la mairie de Tizi Rached. …Lire la suite

 

Publié dans Actualités. | Commentaires fermés

Affaire des 38 milliards de la rénovation du théâtre Kateb Yacine de Tizi Ouzou: pourquoi aurait-il fallu enquêter ?

Posté par rcdbrto le 2 avril 2011

Le Président de l’Assemblée populaire de la wilaya de Tizi Ouzou a tenu, dimanche 13 mars, une conférence de presse pour informer l’opinion publique du rejet du ministère de l’Intérieur de la délibération portant création d’une commission d’enquête sur la gestion du secteur de la culture dans notre wilaya. Le Président de l’APW nous apprend aussi que toutes les délibérations adoptées par l’Assemblée de wilaya depuis son élection (64 délibérations exactement) ont été approuvées sans aucun problème sauf bien sûr cette dernière où il est question d’enquêter sur la gestion des dépenses du secteur de la culture.

On se souvient que lors de la cérémonie de réouverture du théâtre Kateb Yacine, le 9 novembre dernier, le directeur de la culture de la wilaya a annoncé, non sans fierté, que les travaux de rénovation de cette infrastructure culturelle ont couté la bagatelle de 380 millions de Dinars (38 milliards de centimes).

Pour les non avertis, ce montant peut ne pas signifier grand-chose, mais pour les initiés et surtout les professionnels de la construction, il s’agit là d’un montant faramineux d’autant plus qu’il n’a été question que de travaux de rénovation. Car en dehors d’un rajout de quelques poteaux à l’extérieur, ceux qui connaissent l’édifice en question auront remarqué que l’ensemble des éléments de la structure, c’est-à-dire les fondations, les poteaux, les poutres et chainages, les planchers, les escaliers et même les cloisons (murs en pierres) extérieures et intérieures n’ont pratiquement pas été touchés.

Pour mesurer l’ampleur de la somme engloutie par des travaux de rénovation, je ferai appel à une comparaison avec des exemples concrets en évoquant, chiffres à l’appui, le tout bien sûr facilement vérifiable, quelques opérations récentes à lancer ou en cours de réalisation dans le territoire de la wilaya de Tizi Ouzou dans le domaine des équipements publics, précisément des infrastructures scolaires (lycées et collège). Il serait intéressant aussi de pouvoir apprécier, à l’aide d’un bref calcul mathématique, le nombre de logements sociaux qu’on aurait pu réaliser avec une telle enveloppe financière. Il demeure entendu que tous les projets cités et tous les chiffres avancés peuvent facilement être vérifiés.
. Dans le domaine des infrastructures scolaires :

Pour la réalisation d’un lycée 800/200 à Tizi Rached (800 élèves dont 200 internes) comprenant les blocs enseignements (les classes), les blocs hébergements (les dortoirs), le bloc administration, l’auditorium, le gymnase, le bloc services (réfectoire + cuisine) et le bloc logements de fonction, l’enveloppe prévue est de 234.672.000 DA.

Il en est de même pour le lycée 1000/300 (1000 élèves dont 300 internes) à Mekla, en cours de travaux, dont l’enveloppe est de 223.870.000 DA et le lycée 1000/300 à Aït Yahia dont l’enveloppe est de 230.645.000 DA.

Une simple règle de trois nous indique que ces importantes infrastructures éducatives (comprenant plusieurs bâtiments) qui seront construites à partir des fondations couteront chacune 40% moins chère que les travaux de rénovation du théâtre Kateb Yacine.

Un autre exemple : le collège Mouloud Feraoun, l’un des premiers collèges de la wilaya de Tizi Ouzou, qui a été complètement rasé et reconstruit en totalité. Le montant de cette opération est de 95.890.000 DA soit près de quatre fois moins que la rénovation du théâtre Kateb Yacine.

2. Dans le domaine du logement social :

Le prix du logement social réalisé par l’OPGI de Tizi Ouzou ne dépasse en aucun cas (je dis bien en aucun cas) les 40.000 DA le m² (montant encore une fois vérifiable auprès de l’OPGI ou auprès des entrepreneurs et bureaux d’études qui participent à la réalisation de ce type de logement). Pour des logements de type F3 d’une surface habitable de 65 m², les 380.000.000 DA, nous permettront de réaliser : 380.000.000/ (40.000 x 65) = 146,15 logements.
Oui, vous avez bien lu, il s’agit bien d’une cité complètement aménagée et viabilisée de 146 logements.

Tels sont les quelques éléments d’appréciation que je mets à la disposition du lecteur.

En ce cas d’espèce, n’est-il pas légitime ou même du devoir pour une institution élue de s’interroger sur l’utilisation qui a été faite de l’argent public et de se soucier de la manière dont il a été dépensé ?

En déniant à l’APW le droit d’exercer une prérogative pourtant garantie par la loi, le ministère de l’Intérieur confirme les doutes sur la gestion du secteur de la culture dans notre wilaya et nous autorise à croire que, malheureusement, les autorités au plus haut niveau cautionnent cette gestion et la couvrent.

Malik Hessas

Ingénieur en génie-civil

Directeur d’entreprise de promotion immobilière

Publié dans corruption | Commentaires fermés

Condamnation du P/APC RND de Tizi Rached, la section RCD monte au créneau

Posté par rcdbrto le 6 janvier 2011

Aprés la condamnation du président d’APC RND de Tizi Rached, H. MARICHE  à un an de prison avec sursis et de 200000 DA d’amende par le tribunal de Ain El Hemmam le mardi 21 décembre 2010, suite à une affaire d’attribution illégale de marchés publics et pour cause d’accord de privilèges dans l’attribution.  

La section du RCD a rendu publique une déclaration  au vitriol le 02 janvier 2011.

—————————————————–

Section de  Tizi – Rached

Déclaration

Trois ans après son installation aux commandes de notre APC , l’attelage RND – FLN – indépendant vient d’ « enrichir » son bilan désastreux par l’envoi de son président devant les tribunaux .

Lire la suite… »

Publié dans Communiqués | Commentaires fermés

Tizi Ouzou : Encore un P/APC RND condamné par la justice

Posté par rcdbrto le 22 décembre 2010

images000.jpg

Le président d’APC RND de la commune de Tizi Rached, H. MARICHE vient  d‘écoper  d’un an de prison avec sursis et de 200000 DA d’amende. C’est le verdict rendu par le tribunal de Ain El Hemmam durant la journée d’hier, mardi 21 décembre 2010, suite à une affaire d’attribution illégale de marchés publics et pour cause d’accord de privilèges dans l’attribution. Une autre forme de corruption fort prisée dans le parti du 1er ministre  Ahmed Ouyahia. 

Pour  rappel, l’ex P/APC RND d’ILLITEN  a été condamné  au mois de juillet dernier par  tribunal criminel près la cour de Tizi Ouzou à une peine de 5 ans de prison ferme pour falsification et faux et usage de faux. Une affaire  qui remonte à l’année 2002. 

Le RND est en phase de battre tous les records en matière du nombre d’élus poursuivis par la justice pour généralement, des faits de corruption, faux usage de faux, abus de confiance et délits d’initiés. 

Publié dans corruption | Commentaires fermés

Tizi Rached : Hommage à Hamid AKILI

Posté par rcdbrto le 18 avril 2010

17042010220.jpg

La section de Tizi-Rached a honoré la mémoire de Hamid AKILI ce samedi 17 avril 2010, en présence d’un grand nombre de militants et de résponsables du RCD dont le président du bureau régional Hamid Maakni, le président d’APW Mahfoud Belabbas, Boussad Boudiaf député… 

A 10h30 la procession humaine a démarré du siége du parti, sis au centre ville pour rallier le cimentière familial où Da Hamid repose en paix, au milieu des oliviers  millénaires qui l’ont vu grandir, accomplir sa destinée et s’éteindre sans jamais s’éloigner des cœurs de ceux qui l’ont aimé. 

C’est en présence de sa femme, des membres de sa famille, de ses amis  et des militants du RCD de toute la région, qu’une gerbe de fleurs fut déposée sur sa tombe. C’est un moment de grande émotion pour tous.

« ILLA  WALBAΣD   ILLA  ULACIT   ILLA  WALBAΣD   ULACIT ILLA.  C’est précisément le cas de Da Hamid, toujours présents dans les cœurs et les esprits. Car les jeunes qu’il a assistés et formés hier sont aujourd’hui des responsables politiques au niveau locale, régional et national. Son combat, il l’a assumé avec conviction dans la transparence, la vérité et la loyauté» dira en substance Hamid Maakni président du bureau régional en ajoutant que le RCD s’incline devant la mémoire d’un juste et d’un militant résolu.

17042010223.jpg Le témoignage de sa femme fut le pique de l’émotion pour l’assistance, surtout lorsqu’elle évoque ses derniers moment à l’hôpital : « adieu ma jambe amputée, adieu ma famille, adieu mes amis, et surtout adieu mon parti… ». C’est dit-elle, son dernier testament. 

Hamid Akili en vieux militant du combat identitaire puis du RCD a su insuffler aux jeunes militants, ses convictions, avec une énergie débordante en permanence. 

En plein possession de ses forces, il a fait du conseil communal RCD de Tizi-Rached, l’un des  collectifs le plus puissant de la wilaya. 

Après les nombreuses prises de parole des responsables politiques, de ses amis et de quelques membres de sa famille, une collation a été offerte aux nombreux présents.

Publié dans Commemoration | Commentaires fermés

Le chantage et les intimidations n’ont pas eu raison de la volonté de dire non

Posté par rcdbrto le 11 avril 2009

document030.jpgphoto inspirée du quotidien El Khabar

Le forcing électoral exercé par l’administration dans la wilaya de Tizi Ouzou, à l’encontre des électeurs, par le chantage et les marchandages, s’est  vérifié par l’envahissement des mairies tôt le matin par des jeunes qui demandaient aux P/APC de leur délivrer des cartes de vote afin d’y faire porter la mention « a voté ».

Faut-il signaler que des dizaines de citoyens ont du céder au chantage mais… en votant à blanc. A titre illustratif, les commune de Béni Douala et de Bouzeguène ont enregistré respectivement 27% de bulletins nuls sur les suffrages exprimés pour la première et 15% pour la seconde.  

La peur des représailles du pouvoir a été telle qu’un citoyen de Chaoufa, commune de Mekla, est tombé en larmes après qu’on lui ai refusé de consigner la mention « a voté » sur sa carte d’identité nationale. Il n’avait pas de carte d’électeur. Renseignement pris, il s’agit d’un cas parmi une centaine d’autres auxquels l’administration a promis une aide dans le cadre de l’habitat rural dans un lotissement en voie d’achèvement, pour peu que ces personnes justifient qu’elles ont  voté.

Dans la même commune, dans les villages de Ath khir et de Sahel, les jeunes qui ont voté pour Mohand Said et Louiza Hanoun ainsi que ceux qui ont opté pour les bulletins nuls, ont crié au scandale parce que leurs voix ont totalement disparu au profit du candidat Bouteflika qui se voit attribuer 100% des suffrages exprimés.

A Aït Aggouacha, dans la daïra de Larbâa Nath Irathen, et avant l’entame de l’opération de vote, 193 bulletins du Président-candidat Bouteflika ont été introduits dans l’urne vers 8h 10mn du matin. Ce fait nous a été rapporté par un surveillant d’un centre de vote réquisitionné par l’administration.  

A Tizi Rached, le Président d’APC RND, indigné par le faible taux de participation de son village, s’est tout simplement autorisé le bourrage des urnes au profit de Bouteflika. Il a de surcroît menacé les encadreurs des bureaux de vote de représailles si jamais ceux-ci dénonçaient sa forfaiture.

A Iboudraren, le chef du centre de vote ne montre aucune gêne à revoir à la baisse le nombre d’inscrits sur le fichier électoral, arrêté à 4.130 électeurs, pour annoncer, après le dépouillement un nombre de 3.295 électeurs, soit 835 électeurs de moins. Un moyen de réduire le taux d’abstention.

A Amechras, à l’ouverture des centres de vote, les chefs de bureaux ont fait sortir de façon autoritaire les représentants des candidats afin de bourrer à huis clos les urnes. Résultats : vers 10h du matin, alors que le taux de participation moyen de la wilaya de Tizi Ouzou ne dépassait pas 1%, à Amechras, il était déjà de 4%. Ce taux est passé miraculeusement à 15% à midi.

Dans la commune de Tizi Ouzou, 7 bus transportant des « électeurs » ont été signalés du côté des centres de vote de  Oued Aïssi. Localité désertée par les surveillants des autres candidats. A la nouvelle ville, un va-et-vient permanent de transporteurs publics a acheminé de nombreux électeurs, venus on ne sait d’où, pour pallier à la défection des citoyens de ce quartier de la ville. De plus, il est à noter que plus de 3000 militaires ont voté dans la ville de Tizi Ouzou.  

Pour « donner encore plus de crédit » à cette mascarade, le taux de participation dans la wilaya de Tizi Ouzou annoncé vers 14h par l’administration avoisinait les 12%. Il a atteint, on ne sait par quel miracle, 22% vers 18h. Il a fini, comme chacun le sait et certainement au forceps, par un score de 31%.

Pour anecdote, le taux de participation dans la commune natale du directeur de campagne de Bouteflika n’a pas atteint le taux moyen de la wilaya. En effet, à Aït Yahia, il est seulement de 27%. Quant à la commune de Bouzeguène, région natale de Mohand Oul Hadj, ce taux est de 25%. Comme quoi, les personnes qui représentent le pouvoir en Kabylie ne pèsent rien. Cette région a toujours su reconnaître les siens.

Publié dans Actualités. | Commentaires fermés

12
 

les pensées doubles de Caleb |
Mareil Autrement |
Etudiants du lycée Bertran ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Section du Parti socialiste...
| Le Nouveau Centre Montbard
| MARS Centrafrique