• Accueil
  • > Recherche : rcd tizi ouzou

Résultats de votre recherche

COMMUNIQUÉ

Posté par rcdbrto le 19 juillet 2017

994107_404942872984251_1127619099_n1

Bureau régional de Tizi Ouzou

COMMUNIQUÉ

Le RCD, qui a dépêché une délégation composée de parlementaires et d’élus locaux à l’effet de s’enquérir de la situation engendrée par les feux ravageurs qu’a connu la wilaya de Tizi Ouzou ces derniers jours, a constaté l’ampleur des dégâts après des visites effectuées dans plusieurs localités sinistrées.

Notre wilaya a déploré un mort et de nombreux blessés, des maisons incendiées notamment à Ait Yahia Moussa, Maatkas, Tizi Rached, Ifigha, Timizart et Yakouren, des ruches d’abeilles, des arbres fruitiers, du bétail calcinés par les flammes, ainsi que des milliers de bottes de foin parties en fumée.

Le RCD, dans sa déclaration précédente, a exigé de l’Etat, en plus de la nécessité de mettre en place des moyens matériels et humains conséquents pour lutter efficacement contre les incendies, de prendre en charge et d’indemniser les populations affectées par ce drame.

En visite par effraction dans la wilaya de Tizi Ouzou, le ministre de l’Intérieur, en remplacement de sa collègue chargée de l’environnement et des énergies renouvelables qui était annoncée en balade touristique par les services de la wilaya pour le même jour, s’est engagé à prendre en charge et indemniser toutes les victimes.

Le RCD prend acte de l’annonce du ministre, et informe l’opinion publique qu’un suivi minutieux sera réservé à ce dossier par ses parlementaires et ses élus locaux pour que les victimes de ce nouveau drame ne subissent pas le même sort que celles des précédents.

Cependant, le RCD déplore qu’aucune décision n’ait été annoncée par rapport aux onze (11) postes avancés de la protection civile initiés en 2011 et annulés en 2015.

Tizi Ouzou, le 17/07/2017

Le Bureau régional

Publié dans Communiqués | Commentaires fermés

DÉCLARATION

Posté par rcdbrto le 19 juillet 2017

994107_404942872984251_1127619099_n1

Bureau régional de Tizi Ouzou

DÉCLARATION

Comme tout le monde le craignait, la population de la wilaya de Tizi Ouzou a été victime, cet été encore, d’incendies ravageurs qui, en plus de dizaines d’hectares de forêts et de plantations partis en fumée, n’ont épargnés ni les biens, ni les personnes. De nombreuses victimes sont à déplorer.

Un citoyen de la commune d’Aït Yahia Moussa a perdu la vie dans un geste désespéré pour sauver sa maison en proie aux flammes.

Le RCD s’incline devant la mémoire de cette victime et s’associe à la douleur de sa famille.

Complètement abandonnés à leur sort, les éléments de la protection civile et les gardes forestiers, à qui nous rendons un vibrant hommage, ont dû, avec détermination et au péril de leur vie, faire face aux flammes avec des moyens dérisoires. Sans la mobilisation et la solidarité sans faille de la population, les conséquences auraient été beaucoup plus dramatiques.

Comme d’habitude, les autorités du pays ont brillé par leur absence comme si le drame qui se déroulait sous leurs yeux ne les concernait pas. Malgré la gravité de la situation, aucun dispositif, ni moyen exceptionnel n’ont été déployés.

Solidaire de l’administration de la wilaya, la majorité à l’APW a choisi d’ignorer cette tragédie au lieu de convoquer, comme l’exige la situation, une session extraordinaire dans les 48h pour se solidariser avec les populations livrées à elle-même et exiger de l’exécutif d’assumer ses responsabilités et de prendre des mesures urgentes pour éteindre les incendies et venir en aide aux sinistrés.

Sous d’autres cieux un drame d’une telle ampleur aurait provoqué une réunion d’urgence de tout le gouvernement et aurait mobilisé les moyens humains et matériels de tout le pays.

En raison de la gravité de la situation, le RCD exige des autorités une prise en charge urgente des populations affectées par les incendies en attendant leur indemnisation. Il informe, par ailleurs, les citoyens qu’il a d’ores et déjà instruit ses élus locaux et ses parlementaires pour le suivi de ce dossier.

Tizi Ouzou, le 14 juillet 2017

Le Président du Bureau régional

Publié dans Communiqués | Commentaires fermés

INVITATION

Posté par rcdbrto le 20 juin 2017

Les membres du Conseil National sont informés que la quinzième session du conseil national se tiendra le vendredi 30 Juin 2017 à 9h 00 au « Nadi El-Moudjahid », sis au Square Port Saïd, Alger.

ORDRE DU JOUR :

Situation politique générale;

Situation organique;

Divers.

A ce titre, une réunion des membres du Conseil National de Tizi-Ouzou aura lieu ce Jeudi 22 Juin à 12h 00 au siège du Bureau Régional RCD de Tizi-Ouzou.

Salutations militantes.

994107_404942872984251_1127619099_n1

Publié dans Conseil National, Invitation | Commentaires fermés

INVITATION

Posté par rcdbrto le 1 juin 2017

Bureau Régional de Tizi Ouzou

 

Rencontre du Président du RCD, Mohcine BELABBAS, avec la société civile des daïras de Tigzirt, Ouguenoune et Makouda, le samedi 03 Juin 2017 à 22 Heures, à l’auberge de jeunes de Tigzirt.

 

INVITATION

Le Président du RCD, Mohcine BELABBAS, entamera durant ce mois de juin une série de rencontres avec les membres de la société civile et les opérateurs économiques de notre wilaya.

Ces rencontres, auxquelles prendront part également les parlementaires et les élus locaux de notre parti, permettront d’engager le débat avec les acteurs locaux sur des questions qui intéressent nos concitoyens et d’échanger ensemble sur les solutions à apporter pour améliorer la situation de notre wilaya.

La première rencontre se tiendra à l’auberge de jeunes de Tigzirt le samedi 03 juin 2017 à 22h00’ ; elle intéressera les daïras de Tigzirt, Ouaguenoune et Makouda.

Le RCD vous convie à cette rencontre et se fera un plaisir de vous compter parmi ses invités.

Cordialement.

Le Président du Bureau Régional

Malik HESSAS

 

Publié dans Invitation | Commentaires fermés

Conférence de presse du groupe RCD à l’APW de Tizi Ouzou

Posté par rcdbrto le 2 mai 2017

Groupe RCD à l’APW de Tizi Ouzou

Le Président de l’APW : Un menteur, porte-clés du wali

 

Préférant s’occuper de sa promotion personnelle au détriment du développement de notre wilaya, le président de l’APW de Tizi Ouzou vient, encore une fois, d’un commun accord avec le wali, de violer la loi qui fait obligation de tenir une session ordinaire avant le 31 mars. Personne n’est dupe ; ce marchandage qui permet au wali de se dérober à la présentation du bilan de son exécutif a un prix : La permission d’utilisation de l’argent de l’Etat dans la campagne électorale du président candidat.

Incapable de présenter le moindre bilan de sa mandature, l’actuel Président de l’APW, M. Klaleche, a choisi, comme à son habitude, de verser dans le mensonge et la calomnie pour détourner l’attention sur la catastrophe de sa gestion.

Après avoir essayé de récupérer, en vain, les projets structurants arrachés de haute lutte par les élus et les parlementaires du RCD, il rechute et, comble de la fumisterie, il accuse le groupe RCD de connivence avec le wali auquel il est totalement soumis.

Le rétablissement de la vérité est un devoir pour démasquer définitivement cet imposteur et éclairer l’opinion sur ses pratiques malsaines.

Quand il parle des subventions des associations, des communes et des comités de villages auxquels il n’accorde que des miettes, a-t-il déjà oublié l’indigne attribution de 800 millions de centimes à une association fantoche dont la seule activité est la campagne de Bouteflika. Sa compromission n’est un secret pour personne.

Les citoyennes et citoyens de notre wilaya savent que la majorité constituée autour du FFS, du FLN et du RND a été complice de la politique de dévitalisation de notre région.

Peut-on s’imaginer un instant un attelage constitué par un parti définitivement domestiqué, le FFS, et deux  partis du pouvoir, le FLN et le RND, s’opposer au wali et à l’administration ?

L’ex wali, M. Bouazgui, a même révélé, lors d’une session houleuse, que ce sont les élus du FFS qui squattent, tous les soirs, son bureau pour quémander ses faveurs et solliciter son intervention pour régler leurs affaires personnelles. L’indignité est d’autant plus grave quand on sait que ce jour-là, le président d’APW a supplié le wali de ne pas quitter l’hémicycle.

En réponse à la politique de contre-développement du pouvoir central, appuyée par l’alliance des trois partis qui squattent l’APW, le RCD a été le seul Parti à s’élever énergiquement contre l’annulation des projets structurants de la wilaya de Tizi Ouzou. En octobre 2015, une marche populaire a été organisée par notre parti pour dénoncer avec force une « austérité » qui sanctionne notre wilaya. Dans la foulée, le groupe RCD a demandé l’organisation d’une session extraordinaire qui a, bien évidemment, été refusée par le président de l’APW.

Au début de cette mandature, au plus fort des kidnappings qui ciblaient les opérateurs et les citoyens de notre région, le RCD a également demandé l’organisation d’une session extraordinaire de l’APW pour débattre de ce phénomène qui paralysait toute la wilaya. Le président de l’APW a également refusé de convoquer la session.

Nous mettons au défi M. Klaleche de nous citer un seul projet, nous disons bien un seul projet, de développement ou d’investissement initié par l’actuelle assemblée durant ces cinq années de «gestion».

En vérité, cette institution a été prise en otage par un groupe d’opportunistes politiques pour servir de marche pied et assouvir leurs ambitions personnelles. L’APW 2012-2017 restera dans les annales pour avoir établi le record de présidents devenus parlementaires, et l’argent public a été, à chaque fois, utilisé pour l’unique promotion de ces personnages.

Nous connaissions l’inconsistance et l’incompétence de ce président-alibi, nous découvrons un pseudo-responsable politique qui s’abime dans l’indignité et le mensonge.

 

 

Tizi Ouzou, le 02 mai 2017

Publié dans Activités de l'APW., Actualités., Conférences | Commentaires fermés

Conférence de presse des candidats du RCD

Posté par rcdbrto le 9 avril 2017

7

Conférence de presse des candidats du RCD

DECLARATION LIMINAIRE

 

Le RCD entame, aujourd’hui, la campagne officielle pour les législatives du 4 mai prochain. Cette élection intervient dans un contexte de crise financière aigue conjuguée à une volonté manifeste du pouvoir de réduire tous les espaces de liberté et de contestation.

Le harcèlement et la répression dont sont victimes, au quotidien, l’opposition démocratique, les syndicats     et les organisations professionnelles autonomes, les militants des droits de l’Homme, les journalistes et même les blogueurs sont devenus le seul mode opératoire du régime algérien. A cela s’ajoutent, les velléités de retour au parti unique à travers, notamment, les dispositions contenues dans la nouvelle loi électorale.

Une fois de plus, en militants de la cause démocratique, nous sommes appelés à assumer nos responsabilités devant le peuple algérien. Nous nous faisons un devoir de combattre toute dérive autoritaire qui hypothèque l’avenir de notre pays. Le pessimisme, ou pire, l’indifférence, est un luxe que nous ne pouvons nous permettre.

Le RCD n’est pas un parti comme les autres. Il n’est pas de ceux qui attendent les échéances électorales pour tenter d’exister. Notre quotidien, c’est les préoccupations de nos concitoyens.  Débattre et écouter sont le viatique sur lequel s’appuient toutes les solutions contenues dans le projet du RCD pour construire, en accord avec les aspirations de notre peuple, une société libre, juste et prospère.

Le RCD a toujours été à l’avant-garde des questions qui agitent notre société et a toujours proposé des solutions pour une Algérie tournée vers la justice et le progrès: il a été le premier, pour ne pas dire le seul, à inscrire dans son programme la laïcité, l’officialisation de la langue amazigh, l’abrogation du code la famille, la réforme de l’école, de la justice, de l’administration et bien d’autres thèmes qui constituent, aujourd’hui, la substance du débat national. Notre parti est aussi l’initiateur de l’appel à la résistance citoyenne contre le terrorisme islamiste. Plus récemment, le RCD a été le premier à avoir appelé, en 2011, à des manifestations à Alger pour le changement démocratique.

En octobre 2015, à Tizi Ouzou, nous avons battu le pavé pour dénoncer l’étouffement économique de la Kabylie. Des projets arrachés de hautes luttes par nos élus durant la mandature 2007-2012 ont été tout simplement annulés par le pouvoir central qui a bénéficié d’un silence complice de la coalition des trois partis et de leurs parlementaires. Nous ne sommes pas, et nous ne serons jamais de ceux qui se taisent face aux injustices qui visent à dévitaliser la Kabylie!

Les partis ne sont pas tous les mêmes. Il y a une différence fondamentale entre un parti dont les militants sont persécutés et emprisonnés arbitrairement et ceux qui ont confisqué le pouvoir depuis plus d’un demi-siècle, qui ont ruiné le pays et dilapidé, en moins de 15 années, près de 1000 milliards de dollars dans la corruption et l’entretien de la clientèle.

Ces élections législatives, qui coïncident avec la commémoration du printemps amazigh, acte fondateur du combat pacifique pour les libertés démocratiques et culturelles, sont une occasion pour renouer avec la résistance citoyenne et dénoncer la trahison et le reniement.

Le RCD marquera, cette année encore, le 37e anniversaire de ce repère identitaire et démocratique en organisant une marche populaire suivie d’un meeting. Cette manifestation s’ébranlera du portail de l’université de Hasnaoua, le samedi 22 avril 2017 à 11 heures.

Pour l’officialisation effective de la langue amazigh;

Fidélité au combat d’avril 80;

Pour dénoncer l’ostracisme qui frappe la Kabylie;

Pour un nouveau départ pour l’Algérie.

Tizi Ouzou, le 9 avril 2017

Publié dans Election Législative | Commentaires fermés

Émission politique spéciale élection législative du 4 Mai 2017 (Photos)

Posté par rcdbrto le 12 mars 2017

Émission politique spéciale élection législative du 4 Mai 2017, animée par Idir Tazerout et Mohand Arezki Temmar.
Invités : Yassine Aissiouane (Tête de liste RCD à Tizi Ouzou) et Leila Hadjarab (deuxième sur la liste).
À voir prochainement sur Berbère Télévision.

Publié dans Election Législative, PHOTOS Activités | Commentaires fermés

Information : Candidature à l’élection législative

Posté par rcdbrto le 5 février 2017

994107_404942872984251_1127619099_n

Le Bureau Régional RCD de Tizi Ouzou informe l’ensemble des militant(e)s que la campagne de collecte et dépôt des dossiers de candidature  pour l’élection législative du 04 Mai 2017, est ouverte à partir du dimanche 05 Février 2017 jusqu’au Samedi 18 Février 2017.

Les militantes et militants souhaitant déposer leurs dossiers sont priés de se rapprocher du Bureau Régional.

Il est demandé aux bureaux des sections d’assurer une large diffusion.

Salutations militantes.

Publié dans Invitation | Commentaires fermés

Note d’information

Posté par rcdbrto le 5 février 2017

994107_404942872984251_1127619099_n

Les membres du conseil national sont informés que la quatorzième session du conseil national se tiendra le vendredi 10 Février 2017 à 9h 00 au « Nadi El-Moudjahid », sis au Square Port Saïd, Alger.

ORDRE DU JOUR :

Situation politique générale;

Situation organique;

Divers.

A ce titre, une réunion des membres du conseil national de Tizi-Ouzou aura lieu ce Mardi 7 Février à 15h 00 au siège du Bureau Régional RCD de Tizi-Ouzou.

Salutations militantes.

Publié dans Conseil National, Invitation | Commentaires fermés

La justice aux ordres condamne un maire sans procès !

Posté par rcdbrto le 31 janvier 2017

Logo RCD

Encore une fois, la justice aux ordres s’illustre en Algérie. Avec une célérité expéditive, elle vient de condamner par défaut, et sans aucune autre forme de procès, le Président de l’APC d’Iferhounene, M. Hamid Ait Said, connu, pourtant, pour avoir une adresse fixe et publique.

En effet, le tribunal de Cheraga a statué sur une plainte, déposée par le sieur Nordine Ait Hamouda, excommunié par le RCD pour cause de haute trahison, sans avoir préalablement pris la peine de convoquer le présumé prévenu et s’assurer de la citation du concerné conformément aux règles et procédures pénales prévues par la loi.

Cette condamnation signe l’arbitraire et confirme tristement l’ampleur de l’instrumentalisation et de la manipulation de la fonction judiciaire en Algérie, d’autant plus qu’elle vise à intimider, voire tenter de porter atteinte à l’honneur des citoyennes et citoyens gênants le régime algérien et les appétits clientélistes de ses affidés. 

Ne pouvant trouver des failles dans la gestion exemplaire du maire d’Iferhounen, la justice soumise saisit le fallacieux prétexte « d’atteinte aux symboles de la révolution » pour condamner, ironie de l’histoire, un fils de chahid, patriote, de surcroit, dans la lutte antiterroriste. 

Personne n’est dupe, le choix du tribunal de Cheraga dont la compétence territoriale recouvre le Club des Pins, lieu de résidence du sinistre plaignant, connu pour ses nombreuses affaires scabreuses, pour condamner un honnête citoyen et maire, n’est pas fortuit. En assurant l’exécution de cette sale besogne, le tribunal en question se spécialise, apparemment, dans la fonction répressive à l’encontre de celles et ceux qui militent pour l’avènement de la démocratie et d’un Etat de droit dans notre pays.

Le RCD qui, depuis sa création, n’a cessé de militer en faveur d’une justice indépendante n’acceptera pas de laisser l’un de ses membres injustement condamné, pendant que le plaignant qui devrait, lui-même, être poursuivi pour insultes, diffamation et menaces est traité en privilégié du régime.

En prenant à témoin le peuple algérien, le RCD met en garde le pouvoir et son bras agissant dans cette affaire, la justice, quant aux représailles qu’une telle injustice provoquerait, et leur endosse la responsabilité de tout ce qui adviendra.    

Tizi Ouzou le 29/01/2017

Le Bureau Régional  de Tizi Ouzou

Publié dans Communiqués | Commentaires fermés

12345...37
 

les pensées doubles de Caleb |
Mareil Autrement |
Etudiants du lycée Bertran ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Section du Parti socialiste...
| Le Nouveau Centre Montbard
| MARS Centrafrique