C.N.C.D: Marche a Alger Samedi 18 juin

Posté par rcdbrto le 15 juin 2011

COORDINATION NATIONALE  POUR LE CHANGEMENT 

ET LA DEMOCRATIE 

C.N.C.D 

 A P P E L

MARCHE Populaire  à  ALGER, le Samedi 18 juin 2011     

 A 10h00, de la Place du 1er Mai à  la Place des Martyrs

  • Pour un changement radical du système

Publié dans Y'en marre de ce pouvoir | Commentaires fermés

OUYAHIA ET L’INFORMEL : LA SOMALISATION EN MARCHE ?

Posté par rcdbrto le 5 avril 2011

M. Ouyahia avait une et une seule qualité reconnue par tous. C’était un bon indicateur du sens du vent. A ce titre, ce qu’il disait était moins important que ce que pensaient ceux qui lui soufflent les messages.

Les Algériens se sont accommodés de cette situation : un chef du gouvernement périodique appelé ou éjecté, selon les rapports de force d’un système clanique.

Lire la suite… »

Publié dans Y'en marre de ce pouvoir | Commentaires fermés

Insécurité à Tizi Ouzou : retour de boomerang

Posté par rcdbrto le 2 avril 2011

Qu’est-ce qui a pu évoluer positivement dans le climat sécuritaire en Kabylie au point de rameuter aux aurores à Tizi Ouzou, lors d’un déplacement tenu top-secret, le ministre de l’Intérieur, Daho Ould Kablia, et le directeur général de la sureté national…e, le général Hamel. Rien ! Ou du moins pas grand-chose pour les simples citoyens que nous somme.
Depuis des années, l’insécurité et les violences en tout genre continuent à rythmer le quotidien des Tizi Ouziens. Ah si quand même ! Un phénomène nouveau est apparu : la quiétude de Monsieur le wali en personne n’est pas épargnée. La goutte qui a fait déborder le vase et fait sortir le wali de ses gonds est certainement cette idée saugrenue qu’ont eu les étudiants d’une marche nocturne sur… la résidence du wali ; histoire peut-être de lui faire partager le sentiment qu’on ressent quand on est agressé à l’intérieur de sa résidence.
On se souvient qu’il y a quelques semaines seulement, M. le wali, en visite d’inspection dans les daïras de Aïn El Hammam et d’Iferhounene, a été contraint et forcé par la population à modifier son programme et à venir discuter malgré lui, de préoccupations qui n’étaient, ce jour là, pas au premier rang de son agenda mais qui l’étaient tout de même pour les populations qui lui ont bloqué le passage. Quelques jours plus tard, c’est au tour des citoyens de Boghni, où M. le wali s’est rendu pour mettre en service le nouveau réseau du gaz de ville, de faire barrage à la délégation des officiels et de la refouler manu-militari. Puis ce fut le tour des fonctionnaires de la cité administrative d’organiser un sit-in au niveau du bâtiment qui abrite les bureaux du wali. Décidément, notre wali n’est plus tranquille nulle part ! Peut-être qu’à cause de ces comportements d’une population légitimement excédée, le wali se serait-il senti menacé ? En tout cas, il n’en peut plus, la pression est trop forte et il aurait tout simplement déposé sa démission.
La démission du wali : telle est donc la véritable raison du déplacement de Dahou Oul Kabli et du général Hamel à Tizi Ouzou. Il fallait absolument éviter un tel précédent et faire revenir le wali sur sa décision. Surtout pas une démission du premier représentant du gouvernement pour des raisons d’insécurité dans la wilaya de Tizi Ouzou. Le wali est la personne la mieux protégée de notre wilaya, il réside et travaille dans les lieux les mieux protégés de la région. Il a suffit de quelques mois de pression pour qu’il se rebiffe et dépose sa démission. Que diront les pauvres citoyens qui subissent cette insécurité depuis des années. Et que diront alors les entrepreneurs victimes des kidnappings, de rançons et parfois d’assassinat. Ni la session extraordinaire de l’APW consacrée exclusivement à l’insécurité en juillet 2008 (boycottée par le wali de l’époque), ni l’interpellation sur cette préoccupation de ce même Dahou Ould Kablia par le président de l’APW, Mahfoud Bellabas, en décembre 2010, ni les incessants appels de détresse de la population n’ont réussis à arracher le moindre frémissement de la part du pouvoir.

En vérité, tout le monde à Tizi est convaincu que cette situation de non-Etat a étét volontairement instaurée et que la délinquance est structurée et entretenue au plus haut niveau de la hiérarchie du pouvoir avec des relais dans la région bien identifiés. De petits caïds et des individus de sinistre réputation se vantent d’avoir dans la liste de contacts de leurs téléphones le numéro de Saïd Bouteflika en personne, joignable par eux à tout moment, ou les coordonnées de tel officier de police. Jusqu’à cet incident qui s’est déroulé début janvier et qui a soulevé l’indignation de toute la population. Lors d’un pseudo-meeting organisé à la SAS de la maison mode la culture et « encadré » par la police, l’un d’eux a fait usage d’arme feu sans que cet individu, connu de tous, ne soit inquiété ni par les services de police du général Hamel ni par le wali, représentant de Daho Ould Kablia. Tout le monde sait aussi que cette délinquance est financée avec l’argent public.

Ces baltaguia sont invités à monter des dossiers d’agence de location de voitures dans le cadre du dispositif ANSEJ. Leurs parrains leurs font bénéficier de plusieurs millions de Dinars de crédit et se permettent ainsi de rouler des mécaniques (au sens propre et figuré). En prime, ils ont même, disent-ils, « l’assurance de ne pas rembourser un seul centime tellement leurs appuis sont très haut placés ». Au fait, chiche M. Dahou Ould Kablia, faites un recensement de ces agences de location de voitures et nous verrons ceux qui ont réellement investi dans cette activité et ceux à qui elle sert seulement d’alibi pour profiter de la rente ! Pour notre part, nous sommes convaincus que ce n’est pas « le renforcement des effectifs » que vous préconisez, Mrs Dahou Ould Kabli et Hamel, pour rassurer votre wali qui réglera la situation. Tout le monde a remarqué qu’à chaque coin de rue, il y a au moins 4 policiers. C’est ce système qui a ruiné le pays et créé cette voyoucratie qui doit dégager. Vous y compris !

Par : Malik Hessas

Publié dans Y'en marre de ce pouvoir | Commentaires fermés

Marche de la CNCD du 19 Mars à Tizi Ouzou par Images

Posté par rcdbrto le 21 mars 2011

gg17.jpg

gg18.jpg

Lire la suite… »

Publié dans Y'en marre de ce pouvoir | Commentaires fermés

Grandiose marche de la CNCD à Tizi Ouzou

Posté par rcdbrto le 19 mars 2011

A  l’Appel de la CNCD, plus de 20 000 personnes ont sillonné les artères de la ville de Tizi Ouzou  pour exiger le départ du système. C’est sous les cris de « Bouteflika  dégage et DRS dégage » ou encore « Bouteflika – Ouyahia Houkouma Irhabia » que la marche s’est ébranlée depuis le carrefour du 20 avril à 11h00.

1.jpg

gedc0704.jpg

gedc0715.jpg

Publié dans Y'en marre de ce pouvoir | Commentaires fermés

Marche du 12 : Les héritiers des Abane, Amirouche, Ben M’hidi, Didouche, Krim Belkacem, Zabana…contre les héritiers des Massu, Challe, Ausaress et Bigeard dans la troisième bataille d’Alger.

Posté par rcdbrto le 10 février 2011

Marche du 12 : Les héritiers des Abane, Amirouche, Ben M’hidi, Didouche, Krim Belkacem, Zabana…contre les héritiers des Massu, Challe, Ausaress et Bigeard dans la troisième bataille d’Alger. 

b02.jpg

La mobilisation historique qui se poursuit à travers toute la région de Kabylie donne le tournis aux divers services chargés de la répression relevant du département de Ould Kablia, le ministre du Mal…G. 

Tous les moyens sont mis en branle pour empêcher les Algériennes et Algériens d’exprimer leurs opinions dans leur propre capitale. Alger la blanche est devenue bleue depuis le 22 janvier 2011 avec l’arsenal mis en place pour réprimer la marche du RCD. 

Pour le 12 février, le gouvernement a mis les bouchées doubles avec l’importation de nouveaux engins, blindés, attirails et ferrailles bleus ainsi que des conteneurs de Gaz lacrymogène nécessaire à la survie du système.   

Kabylie l’opération jumelle 2 et lignes Morris engagés par les Ould Kablia et consort pour empécher la marche d’Alger:

 165602173180672763110123869281976271614629n.jpgsalanetsessalaus.jpg  Des milliers de CNS sont mobilisés à la périphérie de la ville et limites de la wilaya de Tizi ouzou. Les CFA et CFPA sont réquisitionnés depuis la journée de mercredi 10/02/2011 pour accueillir les « zéros » de la nation qui vont mater le peuple en mouvement pour le changement radical du ce système. Ils sont arrivés en provenance des wilaya de Djelfa, M’sila, Djidjel, Setif, Ouargla, Adrar et Skikda  avec leurs outils, engins et matraques. 

Consignes strictes : 

  • Blocage des routes. 

  • Blocage des transports. 

  • Fermeture des gares ferroviaires et routières. 

  • l’immobilisation des véhicules se rendant vers Alger. 

  • Menacer les transporteurs publics de retrait de leurs licences de transport… 

chameau.jpgimages.jpg

Les « BALTAGUIAS » à la rescousse du régime: 

D’un autre coté, la maison de la culture dite « la SAS » est devenue le point de chute de tous les BALTAGUIAS du régime. Des réunions y sont tenues pour engager des actions afin d’empêcher les citoyens de rejoindre la capitale. En plus de Ould Euro, il y a le arouch-Mazouzi, le FLN de ses Beni Oui Oui, le RND de ses corrompus et quelques caciques dont même les caniveaux et les égouts n’en veulent plus.  Ils ont réfléchi des jours et des jours sur la manière de casser la dynamique de la marche du 12.  Ça risquait de réfléchir plus longtemps et même au delà du 12 sans parvenir à la moindre idée, peur et lâcheté oblige. 

Finalement, c’est le chef de bande et 1er ministre qui envois ses décisions. 

  • Créer le maximum de désordre sur les routes à partir de vendredi 11 février 2011. 

  • Surveiller les bus, les véhicules se rendants à Alger pour transmettre les infos à la police. 

  • Mobiliser pour faire une contre marche de soutien à Fakhamatouhou à Tizi Ouzou le 12 février 2011. 

Publié dans Y'en marre de ce pouvoir | Commentaires fermés

Amazigh Kateb : « Venez nombreux le 12 février et amenez vos amis

Posté par rcdbrto le 10 février 2011

10080716410587757000apx470.jpgLe chanteur Amazigh kateb, fils de l’écrivain Kateb Yacine, appelle à soutenir la marche du samedi 12 février à Alger. Nous publions son appel.

« Marchons tous ensemble, le 12 février 2011, à partir de 11h, à Alger, place du 1er mai, et partout ailleurs en Algérie, contre cette dictature sécuritaire.Beaucoup parlent de récupération et paralysent les énergies, les esprits et l’action. Ne tombez pas dans le piège du boycott de la marche.

Publié dans Y'en marre de ce pouvoir | Commentaires fermés

Le mouvement associatif mobilsé pour la marche du 12 février à Alger

Posté par rcdbrto le 10 février 2011

u33.jpg

Liste des associations signataires de l’appel de soutien à la coordination nationale pour le changement démocratique (CNDC) et la marche du 12 février  201, place du 1er mai à Alger.   

  • Association socioculturelle « TIGMI » Nouvelle ville Tizi  Ouzou .

  • Association culturelle « IGLI-HORIZON » Souk El Tenine, Maatkas

  • Association « Tizizwa » Nouvelle Ville Tizi Ouzou.

  • Association Sportive « LCI » d’Idflissen.

  • Association culturelle « Tala Ugellid Umechras.

  • Association Scientifique « Abane Ramdan » Tabouda  Illoula Oumalou.

  • Association culturelle « IMNAR » Boudjima.

  • Association sociale « ATH HELLI » Irdjen.

  • Association sociale « BOUDJELLIL »   Irdjen.

  • Association sociale « BOUSMAHEL »  Irdjen.

  • Association religieuse  village  Adeni   Irdjen. 

  • Association sportive amateurs  d’Irdjen.

  • Association sociale village El Hammam Larbaa Nath Iratene.

  • Association culturelle « TIGEJDIT » Tadart Oufella  L N I

  • Association culturelle « Uzal » village Agouni Bouffal, Souk El Tenine, Maatkas.

  • Collectif des femmes démocrates « CFD » Tizi Ouzou.

  • Association sociale « Tiwizi » Souk El Tenine.

  • Association sociale « comité de village de Zoubga » Illilten, Tizi Ouzou

  • Association sociale comité de village de « Taourirt Amrous » Illilten, Tizi Ouzou.

  • Association sociale  comité de village de « Tifilkout »  Illilten.

  • Association culturelle Mouloud Féraoun Tizi Hibel, Beni Douala.

  • Association Culturelle « Anekra N’Ath Idir, Beni Douala.

  • Association Culturelle Slimane Ath Ouabas Ahrik, Bouzeguen.

  • Association Sportive Ahrik, Bouzeguen.

  • Association culturelle « Tafrara », Bouzeguen.

  • Association culturelle « Tanekra N’80 » Ifigha.

  • Association culturelle « Axalaf » Mansoura Ath Ziki.

  • Association culturelle Issagh Ttidet Ath Ziki.

  • Association scientifique multi média département informatique  Université  Tizi  Ouzou.

  • Boxing club Souk El Tenine, Maatkas.

  • Association des marins pêcheurs  de Tigzirt et Azeffoun.  

  •   Association féminine  « Lina » ex Djurdjura Tizi Ouzou.

  •   Association sociale « comité de village Iazitene, Maatkas.

  • Association culturelle « IMNAYEN » Tigzirt.

  • Association culturelle « Tala Tousna » Agoussim, Illoula.

  • Association culturelle « la potière » de Maatkas

  • Association culturelle « Tagmount » Aït Bouadda, Azazga.

  • Club Sportif  « Jeunesse sportive d’Azazga  JSA »

  • Association Aouchta Med Ouamar Tizi Bouchene, Azazga.

  • Comité de village  Tinkicht Commune d’Azazga.

  • Association Sociale cité 149 logements Azazga.

  • Association Sportive département Anglais Université Tizi Ouzou.

  • Association Mohand Ath Elhadj Tirsatine Azazga. 

  • Association culturelle Tachrouft  Azazga.

  • Association sociale Tachrouft Azazga.

  • Association  Equilibre  Tizi Bouchen Azazga.

  • Association Si Ali Ousmail Hendou Azazga.

  • Association Tighilt les chalets Azazga.

 A suivre…

Publié dans Y'en marre de ce pouvoir | Commentaires fermés

Vidéo:Tentative d’immolation par le feu devant un ministère algérien.

Posté par rcdbrto le 7 février 2011

Image de prévisualisation YouTube

Vidéo de la protestation réprimée des chomeurs à Alger

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Y'en marre de ce pouvoir | Commentaires fermés

Tizi Ouzou : Une réunion des cadres du RCD se transforme en une marche

Posté par rcdbrto le 5 février 2011

 003.jpg

006.jpg004.jpg

Les militants du RCD de Tizi Ouzou ont organisé une imposante marche inopinée dans les rues de la ville de Tizi Ouzou ce samedi à 11h00. C’est pendant la réunion des cadres du parti et des responsables des sections locales que cette action a été engagée. 

Les centaines de marcheurs ont scandé des slogans en vue de mobiliser la population  pour la marche d’Alger du 12 février prochain. « Alger le 12, tous le monde est concerné », « Alger le 12, pour sauver l’Algérie ». 

Tout au long de l’avenue Abane Ramdane, la procession qui a reçu l’adhésion des citoyens présents et qui se sont joint instinctivement aux marcheurs du RCD. La foule a scandé haut et fort « Bouteflika Barra », « Bouteflika, Ouyahia Houkouma Irhabia ». 

Les marcheurs ont aussi réaffirmé leur volonté d’aller massivement à la marche du 12 février 2011, place du 1er mai, quelque soit le dispositifs policiers et l’interdiction de Bouteflika faite aux Algériens de manifester librement et pacifiquement dans leur capitale. 

Par ailleurs, la foule qui a sillonné les principales artères de la ville de Tizi Ouzou et qui l’ont fait vibré en l’espace de quelques heures a fait preuve d’une organisation et remarquable. 

De retour au siége communal, sis au bâtiment bleu, les présents ont réaffirmé leur volonté inébranlable d’en finir avec le système politique en place. 

Cette action s’inscrit en droite ligne  avec les préparatifs de la grande marche du 12 février à Alger, place du 1er mai. 

Tous à Alger pour sauver l’Algérie. 

 002.jpg001.jpg

Publié dans Y'en marre de ce pouvoir | Commentaires fermés

123
 

les pensées doubles de Caleb |
Mareil Autrement |
Etudiants du lycée Bertran ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Section du Parti socialiste...
| Le Nouveau Centre Montbard
| MARS Centrafrique