RESOLUTIONS DU CONSEIL NATIONAL

Posté par rcdbrto le 29 mai 2014

Le Conseil national du RCD s’est réuni le 23 mai, à Alger,  en session ordinaire.  A l’ordre du jour figuraient l’évaluation de l’activité de ses structures et un débat sur la situation politique, économique et sociale. L’objectif était de renforcer l’action  du Rassemblement en faveur de la mobilisation citoyenne dans le sillage du boycott massif des dernières présidentielles.

Le Conseil National note qu’en plus de la  désaffection des urnes,  les citoyens ont aussi exprimé publiquement leur rejet de cette mascarade par la désertion des lieux de rassemblements et parfois l’empêchement des activités des candidats et de leurs représentants.

(… Lire la suite …) http://www.rcd-algerie.org/details_article.php?Rid=167&Aid=1690&titre=RESOLUTIONS+DU+CONSEIL+NATIONAL

Publié dans Résolutions CN | Commentaires fermés

Résolutions du Conseil National du RCD

Posté par rcdbrto le 26 janvier 2014

Le Conseil National du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie s’est réuni en session ordinaire, à Alger, le vendredi 24 janvier 2014. Il a mis à son ordre du jour l’examen de la situation générale du pays au lendemain de la convocation du corps électoral pour l’élection présidentielle du 17 avril prochain. 

Dans son discours inaugural, le président du RCD a mis l’accent sur la déliquescence qui caractérise les institutions nationales et le désintérêt des citoyens à l’égard des échéances unilatéralement orchestrées par le pouvoir. Il déplore vivement la détérioration des services publics, la dilapidation effrénée des ressources nationales, l’insécurité grandissante qui affecte la cohésion sociale, le chômage massif des jeunes et le désespoir qui gagnent de larges couches de la société.

(…Lire la suite…) http://www.rcd-algerie.org/details_article.php?Rid=40&Aid=1664&titre=R%E9solutions+du+Conseil+National+du+RCD

Publié dans Résolutions CN | Commentaires fermés

DISCOURS DU PRESIDENT DU RCD DEVANT LE CONSEIL NATIONAL

Posté par rcdbrto le 26 janvier 2014

Mesdames et messieurs bonjour,
 
L’examen de la situation générale dans le pays durant l’année écoulée montre que si elle a été singulière et tragique au regard des différents événements qui l’ont marquée, elle ponctue, au fond, dans la confusion et l’incertitude trois mandats qui ont ébranlé et profondément déstructuré le pays.
 
Au plan sécuritaire, l’attaque terroriste qui a ciblé le site gazier de Tiguentourine en janvier dernier renseigne sur l’insécurité qui continue de régner sur nos frontières en l’absence d’un service de renseignement qui accomplit ses missions de contre-espionnage et de lutte contre le crime économique au lieu de sévir en tant que police politique. Le terrorisme même s’il a baissé en intensité, menace toujours. Les affrontements entre populations devenus récurrents et qui ont atteint leur apogée dans la wilaya de Ghardaia pose le problème de l’inadaptation des règles politiques et administratives conçues dès l’indépendance pour encadrer et soumettre les populations au lieu de leur assurer leur épanouissement.  (… Lire la suite…) http://www.rcd-algerie.org/details_article.php?Rid=167&Aid=1663&titre=DISCOURS++DU+PRESIDENT+DU+RCD+DEVANT+LE+CONSEIL+NATIONAL

Publié dans Résolutions CN | Commentaires fermés

Résolution du conseil national du 20 septembre 2013

Posté par rcdbrto le 22 septembre 2013

Le conseil national du RCD a tenu sa cinquième session ordinaire, le 20 septembre 2013 au Nadi  el Moudjahid à ALGER. L’ordre du jour a porté sur l’examen de la situation politique nationale, la rentrée sociale de l’année 2013-2014 et l’évaluation de l’état organique du Rassemblement.

Dans son allocution d’ouverture, le président du parti releva d’emblée que « Le changement opéré au sein du gouvernement consacre une tribalisation plus caricaturale que jamais du pouvoir en vue d’assurer l’impunité pour les auteurs d’un détournement industriel des richesses nationales ». Il tira la sonnette d’alarme en affirmant, sans ambages, que « L’Algérie, État, nation et société, est maintenant en péril. La faillite structurelle de l’État se dévoile dans des comportements tribaux grotesques, voraces et opaques depuis une année, autant de réactions qui déshonorent la nation, insultent le sacrifice de notre peuple et hypothèquent l’avenir du pays”, et d’ajouter que « si le pays a été livré aussi facilement à une meute sans foi ni loi, c’est qu’un travail de sape, mobilisant moyens et énergies de l’État, a été mené depuis des dizaines d’années par ce pouvoir occulte pour contenir, réduire et au besoin anéantir tout effort, toute initiative, toute proposition visant à redonner à l’Algérien la maîtrise de son destin. »

Cette introduction a été suivie par des communications animées par des secrétaires nationaux sur la proposition du parti pour une nouvelle gestion électorale, l’indispensable réforme de la justice et l’analyse juridique des scandales de corruption qui rongent actuellement le pays, la refonte du système éducatif ainsi que sur la problématique de la politique de développement. Autant de questions portées et défendues par le RCD, souvent seul et contre le régime en place, qui ont fini par s’imposer comme des questions urgentes et majeures dans le règlement de la crise politique actuelle dont tant de monde se revendique aujourd’hui.  (… Lire la suite…) http://www.rcd-algerie.org/details_article.php?Rid=40&Aid=1631&titre=R%E9solution%20du%20conseil%20national%20%20du%2020%20septembre%202013

Publié dans Résolutions CN | Commentaires fermés

Proposition pour une nouvelle gestion électorale

Posté par rcdbrto le 22 septembre 2013

I- Considérations liminaires

Un demi-siècle après son indépendance, l’Algérie est encore condamnée à subir les fraudes et les rituels électoraux hérités de l’époque coloniale, avec en prime, outre la confiscation de la souveraineté populaire, le dessein manifeste des tenants du pouvoir algérien de calomnier et de culpabiliser tout concurrent politique qui ose les contester ou qui se donne le droit de s’exprimer librement sur l’abus et les préjudices induits sur le développement national.
Né de la crise de l’été 62, le régime algérien s’emploie par la violence, la corruption, les coups de force et la fraude électorale, à gérer ses intérêts et ses propres équilibres au détriment de la nation. 
L’indépendance a consacré «le peuple algérien» comme l’unique dépositaire de la souveraineté nationale et la source de toute représentation. La démonstration est faite que sa volonté ne pourra s’exprimer librement et pleinement dans notre pays tant que ce régime et les responsables qui l’incarnent, seront au pouvoir. Ces derniers ne se contentent plus d’imposer une caste qui élimine les forces vives de la Nation ou toute catégorie sociale qui n’a pas évolué dans la périphérie du système, ils nient l’Algérie réelle et disposent de cette dernière comme d’un legs patrimonial.   (… Lire la suite …)  http://www.rcd-algerie.org/details_article.php?Rid=167&Aid=1630&titre=Proposition%20pour%20une%20nouvelle%20gestion%20%E9lectorale

Publié dans Actualités., Résolutions CN | Commentaires fermés

DISCOURS DE MOHCINE BELABBAS AU CONSEIL NATIONAL

Posté par rcdbrto le 20 septembre 2013

Mesdames et Messieurs bonjour,

L’Algérie traverse une des périodes les plus difficiles de son histoire. Déjà menacée depuis longtemps par un enseignement régressif, des médias publics manipulateurs de l’opinion, une justice pervertie et soumise, une vie publique étouffée et, enfin, un projet socio-économique improductif et servant de cagnotte à un système prédateur ; l’Algérie, Etat, Nation et Société, est maintenant en péril.  La faillite structurelle de l’Etat se dévoile dans des comportements tribaux grotesques, voraces et opaques depuis une année, autant de réactions qui déshonorent la nation, insultent le sacrifice de notre peuple et hypothèquent l’avenir du pays. 
Il y a dix mois, le RCD proposait comme premières mesures à la sauvegarde nationale la dissolution de la police politique, la destitution du chef de l’Etat en vertu de l’article 88 de la constitution et la restitution du sigle FLN au peuple. Trois acteurs responsables de l’effondrement institutionnel actuel de par l’exclusion de la volonté populaire des centres de décision depuis l’indépendance et de l’occultation totale des vrais débats.
Le dernier remaniement ministériel, loin de refléter une prise de conscience chez les décideurs sur les dangers qui guettent le pays, consacrent l’institutionnalisation de la médiocrité et du pillage, confirmant qu’il est vain d’attendre qu’une solution vienne de l’intérieur d’un régime liberticide.   (…Lire la suite….) http://www.rcd-algerie.org/details_article.php?Rid=167&Aid=1629&titre=DISCOURS%20DE%20MOHCINE%20BELABBAS%20AU%20CONSEIL%20NATIONAL

Publié dans Résolutions CN | Commentaires fermés

Conseil national du RCD: le 4e congrès fixé au premier semestre 2012 Lesoir

Posté par rcdbrto le 19 décembre 2011

Outre l’analyse de la situation politique, économique et sociale qui prévaut dans le pays, le conseil national du RCD, réuni vendredi en session extraordinaire à Alger, a décidé la tenue du 4e congrès du parti au cours du premier semestre 2012.

Ce rendez-vous organique, escale déterminante, sera l’occasion pour le parti «d’apprécier et traiter au plus près des exigences patriotiques de la période actuelle. » Le RCD est rendu à la conviction qu’une «page se tourne dans notre histoire politique» et que «le combat appelle concertation et adaptation méthodologique». Cette résolution, il va sans dire, tient aussi compte, chez le RCD, de l’appréciation de la conjoncture marquée à la fois par le train de mesures désignées sous le vocable de réformes politiques profondes et par les échauffements préélectoraux. «Sur le plan politique, les projets de loi avalés par le Parlement signent la volonté de réintroduire les méthodes du parti unique dans la vie politique. Le chantage à l’islamisme, affiché par le régime, se traduit dans les faits par le sponsoring systémique des différents courants fondamentalistes. Chaque centre de décisions du pouvoir, la présidence ou le DRS, sollicite, regroupe et mobilise ses factions pour s’assurer contrôle, reconnaissance et, éventuellement, protection de la future majorité parlementaire. Les manipulations médiatiques qui visent à accréditer l’idée que le régime serait un barrage contre l’extrémisme religieux sont battues en brèche par la réalité politique. Concrètement, une majorité formelle des islamistes au Parlement ne serait que l’officialisation d’un concubinage établi depuis des décennies», note le RCD dans la résolution finale de son conseil national. Vendredi, le président du parti, Saïd Sadi, avait affirmé qu’il «vaut mieux un islamiste qui s’assume qu’un FLN qui nous consume», avertissant qu’il fallait sortir de la supercherie du chantage par l’islamisme. Le RCD n’a pas manqué également de relever les approximations du pouvoir algérien en matière de diplomatie. «Sur le plan diplomatique, le pouvoir algérien navigue sur des trajectoires où se croisent provocations, soumissions et reniements », détaillant qu’«après avoir soutenu le président yéménite et le colonel Kadhafi jusqu’à l’ultime seconde, Alger tente de s’en démarquer après les pressions occidentales et les admonestations qataries. On peut estimer que le même revirement s’appliquera au dossier Syrien.» Le parti s’attarde aussi sur le comportement du pouvoir avec le dossier tunisien. «Une fois actionnés tous les relais politico-médiatiques pour dramatiser et disqualifier le changement en Tunisie, le pouvoir déroule le tapis rouge au responsable du parti islamistes Ennahda donné quelques semaines auparavant comme la charge explosive de la bombe intégriste dans la région.» Il ne rate pas également d’épingler la diplomatie algérienne sur d’autres dossiers. «Exigeant la repentance de la France, le chef de l’Etat n’a rien trouvé de mieux que d’envoyer à Paris son ministre des Affaires étrangères pour justifier ses réformes devant le Parlement français. » Le RCD relève, par ailleurs, que le pouvoir achète sa survie en hypothéquant la souveraineté économique nationale par des concessions aussi indignes que dangereuses. S’agissant des prochaines consultations électorales, le RCD atteste que le système s’apprête à rééditer une opération électorale réglée par les quotas distribués par les officines. Il réitère que seule une surveillance internationale massive et qualifiée permettra de ramener la mobilisation citoyenne et le crédit politique. «Cette condition, couplée à l’impératif d’un cahier des charges posant les fondamentaux démocratiques en tant que préalables non négociables s’imposant à tout compétiteur, déterminera la position du RCD quant aux prochaines échéances électorales.» S. A. I.

Publié dans Résolutions CN | Commentaires fermés

Résolutions du Conseil national

Posté par rcdbrto le 19 décembre 2011

Résolutions du Conseil national

Le conseil national du RCD s’est réuni en session extraordinaire le 16 décembre 2011 à Alger.Le Conseil national a été convoqué suite à la multiplication des agressions et pressions de l’Administration sur les structures de base du parti et pour

Publié dans Résolutions CN | Commentaires fermés

Résolutions du conseil national du 14 octobre 2011

Posté par rcdbrto le 17 octobre 2011

cn14.jpgban.png

Le conseil national du RCD s’est réuni en session ordinaire le 14 octobre 2011 à Alger. Figuraient à l’ordre du jour:
• L’évaluation politique et sociale de l’année 2010/2011 ;
• La préparation de l’année 2011/2012 ;
• Les bouleversements de la scène régionale et les évolutions internationales qu’ils ont engendrées ;
• L’état organique, la logistique et la situation financière du Rassemblement.
Après l’introduction aux débats du président qui a synthétisé les initiatives prises par le parti et les principaux événements vécus par le peuple algérien ces derniers mois, les membres du conseil national ont respectivement écouté les communications des secrétaires nationaux en charge des affaires sociales, de l’économie, des élus et des élections, de la communication et des relations internationales.
Les rapports des différents bureaux régionaux et les interventions des autres membres du conseil national convergent vers la même analyse : les manœuvres politiques du pouvoir attestent de la permanence de deux invariants dans le système algérien : le DRS contrôle toujours l’essentiel de la décision politique et aucune perspective d’ouverture ne figure dans l’agenda officiel.

Lire la suite… »

Publié dans Résolutions CN | Commentaires fermés

Résolutions de la 12eme session du conseil national.

Posté par rcdbrto le 4 juin 2011

Résolutions de la 12eme session du conseil national

Le conseil national du RCD s’est réuni en session ordinaire le 03juin 2011 à Alger. Il a eu à examiner les points suivants :
- Situations politiques nationale et internationale.
- Situations organique et financière du parti. Lire la suite…

Publié dans Résolutions CN | Commentaires fermés

12
 

les pensées doubles de Caleb |
Mareil Autrement |
Etudiants du lycée Bertran ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Section du Parti socialiste...
| Le Nouveau Centre Montbard
| MARS Centrafrique