INTERVENTION DE SAID SADI A L’UNIVERSITE D’ETE DES JEUNES DU RCD

Posté par rcdbrto le 7 octobre 2013

Mesdames, messieurs, camarades militants bonjour.

Cela fait plus d’un an et demi que je ne me suis pas exprimé publiquement. La raison est simple. L’absence de conditions pour un débat libre et serein m’ont conduit à investir, comme vous ici, le combat quotidien par l’écoute, l’échange et le partage des expériences de terrain. L’Histoire et l’organisation des institutions ont fait que la grande majorité des structures politiques et sociales, parties prenantes de la rente, ne peuvent s’engager dans une alternative de changement d’un système qu’elles constituent et qui les nourries. Nous le constatons chaque jour; quand une catégorie formule une demande ou revendique une adhésion à une démarche,elle exprime d’abord et avant tout une allégeance à un homme et ceci  indépendamment de son parcours ou de ses propositions ; l’essentiel étant qu’il soit issu du sérail. On entend des adeptes fidèles à tel ou tel, généralement des anciens chefs du gouvernement,on observe des vigiles scrutant les écuries comme un parieur dans une course hippique prêt à miser sur le favori mais on ne parle plus de choix politiques ; il y a longtemps que les notions de  droite ou de gauche, de progressisme ou de conservatisme n’ont plus court. L’anomie et l’impensé ont colonisé la scène politique algérienne…Dans cet imbroglio, il a fallu s’adapter.  (… Lire la suite …) http://rcd-algerie.org/details_article.php?Rid=167&Aid=1638&titre=INTERVENTION+DE+SAID+SADI+A+L%92UNIVERSITE+D%92ETE+DES+JEUNES+DU+RCD

Publié dans Formation, formation et jeunesse | Commentaires fermés

Mohcine Belabès à l’ouverture de l’université d’été des jeunes du RCD “Le chaos qui menace l’Algérie n’épargnera personne”

Posté par rcdbrto le 7 octobre 2013

Pour le président du RCD, l’Algérie demeure l’otage du chantage du pouvoir qui continue de vouloir enfermer le débat politique dans les affrontements de clans d’un même système.

Intervenant, hier, à l’ouverture de l’université d’été des jeunes du RCD qui se tient à l’hôtel Tamgout de Yakourène, dans la wilaya de Tizi Ouzou, le président du parti, Mohcine Belabès, a encore une fois averti sur les dangers qui menacent plus que jamais le pays tout en plaidant pour un sursaut de la jeunesse, seule à pouvoir être le salut. “Au train où vont les choses, le chaos qui menace l’Algérie n’épargnera personne” a, d’emblée, prévenu le président du RCD devant un parterre de jeunes participant à cette rencontre de trois jours. (… Lire la suite …) http://www.liberte-algerie.com/actualite/le-chaos-qui-menace-l-algerie-n-epargnera-personne-mohcine-belabes-a-l-ouverture-de-l-universite-d-ete-des-jeunes-du-rcd-208127

Publié dans Formation, formation et jeunesse | Commentaires fermés

Mohcine Belabès à l’université d’été des jeunes du RCD : Les prochaines échéances électorales, «un énième affront aux Algériens»

Posté par rcdbrto le 7 octobre 2013

L’université d’été du RCD qui se termine aujourd’hui à Yakouren a été marquée, dès son ouverture, dans la matinée d’hier, par une allocution de Mohcine Belabès, président du parti. 
Une intervention qui vient circonscrire la vision de son parti quant à la situation politique du pays et surtout au rôle des jeunes dans la construction de ce dernier.
La réalisation des idéaux et de la politique du Rassemblement passera nécessairement par «une structuration efficiente et un engagement méthodique des jeunes», dira-t-il. 
Ce qui permettrait de mieux les former pour un combat pour la modernité et la dignité car il s’agit de former des militants «auteurs, visibles, audibles et crédibles», ajoutera l’intervenant. 
Plus tard, il abondera sur la probité et la crédibilité des prochaines échéances électorales en les qualifiant de «énième affront aux Algériens», car, selon Belabès, rien ne se fera dans les normes «tant que l’arbitrage du peuple est exclu». 
Il réitérera la position de son parti quant à l’organisation de ces échéances, en exigeant «l’installation d’une commission électorale nationale permanente», postulat inébranlable pour espérer aller dans le sens d’un début de transparence.  (Lire la suite…) http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2013/10/05/article.php?sid=155047&cid=2

Publié dans Formation, formation et jeunesse | Commentaires fermés

Formation des élus locaux

Posté par rcdbrto le 6 juin 2013

Formation des élus locaux dans Formation logo-rcd2

Après la session de formation destinée aux femmes militantes qui a eu lieu le samedi 1 juin 2013 au bureau régional RCD de Tizi-Ouzou, animée par Mlle MOUSSAOUI Ferroudja, vice présidente de l’association Amusnaw, et ayant comme thème : « Les femmes leaders en politique »,  Le Bureau régional RCD de Tizi-Ouzou/Boumerdes informe les élus APC et APW des wilayas de Tizi-Ouzou et Boumerdes qu’une autre session de formation aura lieu ce samedi  08 juin 2013 à 10 h au siège de la section communale RCD de Tizi-Ouzou (Bâtiment Bleu).

Formateur : Mr HAMEL Saleh, Président de la section RCD de Makouda.

Thème : L’élu local et la communication.

 

Publié dans Formation, formation et jeunesse, Invitation | Commentaires fermés

Said SADI rencontre les étudiants RCD à Tizi-Ouzou

Posté par rcdbrto le 15 janvier 2012

Said SADI rencontre les étudiants RCD à Tizi-Ouzou dans formation et jeunesse 404365_316412498398356_100000888251973_930919_1309714023_n-300x208C’est dans une salle archicomble, comme à l’accoutumé, que  le Président du RCD a animé une conférence-débat dans le cadre de la formation des étudiants militants et sympathisants, venus nombreux pour la circonstance, ce mardi 10 janvier à 14h00 à la salle des conférences du bureau régional de Tizi ouzou. Avec sa verve habituelle et son verbe incisif que tout le monde lui connait, le Dr SADI a eu l’occasion de revenir, durant près de 3 heures, sur l’histoire tumultueuse de l’Algérie et l’héritage légué par les femmes et les hommes qui ont mené le combat libérateur, le chemin parcouru par sa génération et son rôle dans la préservation de la mémoire et la transmission des valeurs de Novembre et de la Soummam  et enfin, les défis qui attendent la jeunesse actuelle qui a le devoir d’honorer les sacrifices des Abane, Ben M’hidi, Amirouche, Krim et tant d’autres.

Dans le même sillage, l’auteur du récent livre « Amirouche, une vie, deux mort, un testament » dira que la jeunesse algérienne a le droit de connaitre la véritable histoire de son pays pour ne pas avoir à revivre ce que lui-même et sa génération ont vécu avant de préciser, qu’au lendemain de l’indépendance, ils n’ont trouvé personne pour les orienter et leur montrer le chemin vers la démocratie. Pour l’orateur, l’investissement dans la jeunesse et particulièrement la jeunesse universitaire est une nécessité vitale pour le pays car elle est le seul potentiel en mesure de sauver l’Algérie du désastre planifié depuis 1957, date de l’assassinat de Abane Ramdane et de Larbi Ben M’Hidi.

Abordant l’actualité nationale, le conférencier dira que le chantage à l’islamisme par le système en place pour se maintenir au pouvoir n’est qu’un leurre du fait que l’islamisme politique est déjà au sommet de l’Etat. Il indique à l’assistance, que c’est Boumediene qui a instauré en 1976 le week end du jeudi et vendredi et cela même contre les intérêts du pays et que c’est toujours lui qui a livré l’école à l’islamisme politique depuis les années 70, que c’est le FLN qui a imposé en 1984 le code de la famille le plus rétrograde dans le monde musulman après celui de l’Arabie Saoudite, que c’est ce même système qui a conçu des programmes de télévisions et de  radios répondant aux vœux du salafisme et que, plus récemment encore, c’est Ouyahia, actuel premier ministre, qui a ordonné la fermeture de la plupart des débits de boissons alcoolisées encore en activité. Pour conclure ce chapitre, le Dr SADI dira que l’arrivé d’un parti islamiste au pouvoir ne sera qu’une officialisation d’une situation  déjà existante.

375498_316402691732670_100000888251973_930876_832942209_n1-300x228 dans formation et jeunesse

S’agissant de la prochaine échéance électorale, le Président du Rassemblement réitérera l’exigence d’une surveillance électorale massive et qualifiée par des organisations nationales et internationales habituées à ce genre de mission, sans quoi ce ne sera qu’une reproduction d’une fraude généralisée qui a entaché toutes les élections organisées en Algérie. Pour le Dr SADI, si l’échéance électorale de la mi-mai est maintenue, il sera matériellement impossible de garantir la transparente de la consultation .Ce sera une élection de quotas comme toutes les autres. Il en veut pour preuve, le stock de 3 million de voix dont dispose  le pouvoir en place  et qu’il peut manipuler à sa guise.

Durant les débats, Saïd SADI répondra à toutes les questions qui ont été posées par les étudiants concernant la politique nationale et internationale.

A la fin de cette rencontre, le Président du RCD exprimera toute sa satisfaction de voir le nombre élevé d’étudiantes qui ont pris part à ce rendez-vous, sans omettre d’informer l’assistance de la prochaine publication d’un nouvel ouvrage qu’il est en train de finaliser, et qui, certainement, à l’instar du livre sur le colonel Amirouche fera mal aux tenants du système Algérien.

Publié dans formation et jeunesse | Commentaires fermés

Ecole de formation du RCD: Madjid YOUSFI devant les étudiants à Tizi-Ouzou.

Posté par rcdbrto le 9 janvier 2012

Ecole de formation du RCD: Madjid YOUSFI devant les étudiants à Tizi-Ouzou. dans formation et jeunesse ecole-formation-300x127L’école de formation du RCD vient de reprendre ses cours en direction des militants en général et des étudiants en particulier.
Après le cycle de formation organisé pendant la période d’été dans les différentes localités de la wilaya de Tizi-Ouzou, est venu le tour de la section universitaire qui a accueilli ce samedi 07 Janvier 2012 à 11 h au siège du Bureau Régional, M. Madjid YOUSFI « Secrétaire national à l’économie » pour une communication sur l’économie nationale.
Dans son intervention, devant les étudiants militants, M. Madjid YOUSFI a dressé un tableau noir de la situation économique du pays. Il note que l’Algérie a une population active de 11 millions de personnes sur 37 millions d’habitants avec un taux de chômage avoisinant les 40%. Il précise que l’administration emploie 1,5 millions de personnes et que le nombre des membres des forces de sécurité, même si il est difficile d’avoir les chiffres exacts avec le régime algérien, ne doit pas être loin de 1,1 millions avec une dépense sécuritaire égale à 15% du PIB, une dépense jugée trop élevée comparativement à celle des pays développés, équivalente à 2% de leur PIB.
S’appuyant sur des chiffres, il déclare que l’économie des hydrocarbures  représente pour elle seule 97% des exportations, 66% de la fiscalité et 5% des emplois, pendant que l’agriculture ne représente que 10% du PIB algérien.
S’agissant du secteur de l’éducation et de l’enseignement supérieur, l’orateur indique que les dépenses dans ses secteurs névralgiques sont 20 fois inférieurs à celles des pays développés pour une population estudiantine estimée à 1,2 millions d’étudiants et 2,5 millions d’élèves.
Poursuivant sont réquisitoire, l’économiste du RCD signale que malgré l’embellie financière dont beigne le pays, l’Algérie a raté le train du développement à cause d’une corruption endémique et d’une fraude systémique. Il estime que les potentialités de croissance en Algérie sont de l’ordre de 15% alors que le chiffre réel de l’économie algérienne est de 4% pour une démographie de 2%.
Sur le plan sécurité alimentaire, le chiffre annoncé par le conférencier est sidérant, l’Algérie importe 75% des calories consommées.
L’orateur conclu son intervention en disant que dans les systèmes totalitaires comme le notre c’est l’irrationalité totale, les sommes faramineuses gaspillées pour tenter d’acheter la paix sociale et se donner un sursis afin que les dirigeants continuent de dilapider les richesses du pays couteront très cher à l’Algérie. Pour l’économiste qu’il est, avec un baril de pétrole à 100 Dollars, le pouvoir peut continuer à arroser sa clientèle, à 80 Dollars ça sera précaire et à 60 Dollars l’Algérie sera assise sur une poudrière.

Publié dans formation et jeunesse | Commentaires fermés

La deuxième session du regroupement national des étudiants RCD s’ouvrira demain à Tigzirt.

Posté par rcdbrto le 24 juillet 2010

 

jeunessercd2.jpg

Le regroupement national des étudiants RCD se poursuivra cet après midi à partir de 14h00 à l’auberge des jeunes de Tigzirt. Le riche programme de formation élaboré par le secrétariat national à la jeunesse sera entamé dimanche 25 juillet 2010 à 09h00 avec l’allocution d’ouverture du président du parti, le Dr Said SADI. 

Des conférences thématiques et des ateliers de formation seront organisés les 25 et 26. Une centaine d’étudiants en provenance de plusieurs wilayas seront concernés par cette deuxième session qui prendra fin le 27 juillet. 

Publié dans formation et jeunesse | Commentaires fermés

Regroupement national des étudiants RCD

Posté par rcdbrto le 24 juillet 2010

saidsadilapn1.jpgLe soir d’Algérie: SAÏD SADI : «Entre le maquis terroriste et le naufrage des harraga, il y a Novembre»

Devant un peu plus de 200 étudiants, militants du RCD, en regroupement à Tigzirt (Tizi- Ouzou) du 20 au 27 du mois en cours, le docteur Saïd Sadi a presque fait, dans son allocution inaugurale, le tour de toutes les crises que traverse le pays, notamment celle touchant directement la jeunesse algérienne, et ce non sans proposer d’alternative pour en sortir…Lire la suite

Publié dans formation et jeunesse | Commentaires fermés

Discours de Said Sadi à l’ouverture du regroupement des étudiants à Tigzirt

Posté par rcdbrto le 24 juillet 2010

Mes chers amis, je vous souhaite la bienvenue dans cette belle ville de Tigzirt en espérant que vous y passerez un séjour agréable et utile même s’il est bref.

Je me fais un devoir de venir participer à ces rencontres car je considère que le jeune algérien doit recevoir la plus grande attention de la part de tous ceux qui veulent que notre pays soit une nation de paix de progrès et de liberté.

Lire la suite… »

Publié dans formation et jeunesse | Commentaires fermés

Tigzirt : la jeunesse du RCD en mouvement

Posté par rcdbrto le 21 août 2009

inaugurationjeunessercd.jpg 

S. Sadi lors de l’inauguration du séminaire 

La station balnéaire de Tigzirt (wilaya de Tizi Ouzou) accueille les 18 et 19 août 2009 un séminaire de formation en direction des jeunes militants du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD). Cette rencontre qui s’inscrit dans le prolongement des décisions du dernier conseil national tenu le 4 juin 2009 regroupe des représentants de quatorze wilayas du centre du pays. La cérémonie d’ouverture qui a eu lieu le 18 août 2009 a été rehaussée par la présence du Dr Saïd Sadi, président du parti et de Messieurs  Boubeker Derguini, Tahar Besbes, Hacene Mezoued et Mohammed Khendek respectivement secrétaire national chargé de la jeunesse et président du groupe parlementaire, secrétaire national chargé des affaires sociales et président de la commission culture, communication et tourisme de l’APN, secrétaire national chargé de l’administration, secrétaire national chargé des élus et des élections et vice président à l’Assemblée populaire nationale. Dans l’après midi, des parlementaires et des élus locaux de la wilaya ont tenu à assister à l’accueil des séminaristes avant de rejoindre leur localité respective Les travaux ont commencé dans la soirée. Après avoir souhaité la bienvenue aux responsables du parti et aux délégations, le président du Bureau régional de Tizi Ouzou, M. Hamid Maakni a exprimé la fierté  des militants de sa wilaya d’avoir été retenus pour  organiser cette manifestation tout en assurant ses camarades de la disponibilité de sa structure pour rendre le séjour aussi utile qu’agréable. 

Le secrétaire national chargé de la  jeunesse a, dans son intervention, souligner l’importance de la formation dans la stratégie du Rassemblement et noté que des regroupements similaires auront lieu dans les wilayas de l’est et de l’ouest avant la tenue des journées nationales de la jeunesse en novembre. Il a ensuite retracé les grands axes de l’ambitieux programme destiné plus spécifiquement aux jeunes  militants du RCD.

jeunessercd.jpg    Assistance attentionnée lors de l’allocution S. Sadi

La parole fut donnée ensuite au président du Saïd Sadi qui a introduit son propos en rappelant la conjoncture historique du 20 août 56 qui a vu des militants, majoritairement très jeunes, prendre leur responsabilité, organiser la résistance au colonialisme et offrir à la nation le seul projet de société digne de l’Algérie contemporaine et qui reste, plus que jamais, d’actualité. - Si ces jeunes ont réussi un tel exploit, c’est qu’ils ont obéi à deux règles fondamentales que nous avons essayé de respecter et dont vous devez, à votre tour, vous imprégner. La première est qu’un militant, à fortiori quand il est responsable, doit vivre avec sa base et s’interdire de demander quoique ce soit qu’il ne fasse lui-même. 

La seconde est que le militant doit savoir rechercher et analyser les expériences et les parcours des générations qui l’ont précédés pour éviter de refaire les erreurs commises avant lui et tirer le meilleur profit des expériences de ses aînés. Mais, si je devais vous faire part de mon avis personnel, je vous dirais que la reconnaissance, la crédibilité et la performance politiques dépendent avant tout, du comportement et de la morale quotidienne de chacun. Nos citoyens considèrent d’abord le fonctionnement du militant avant de prêter attention à son discours. Nous avons investi. Le RCD dispose du meilleur capital politique dans le pays. Il faudra apprendre à le protéger, l’assumer et le rentabiliser dans votre action militante. 

Je suis entrain d’écrire un livre sur le colonnel Amirouche que le système Boussouf- Boumediene a voulu éliminer de la mémoire nationale en s’acharnant à en donner une image qui est l’exact contraire de l’homme d’exception qu’il fut. C’est parce que des hommes comme Amirouche ont su être disponibles, déterminés, humbles et proches du peuple qu’ils ont entraîné l’adhésion de leurs concitoyens. Il y a parmi vous des Abane, des Ben Mhidi et des Amirouche, notre mission est de les aider à se révéler, la leur est de comprendre que l’on peut réaliser son destin personnel tout en assumant son devoir envers la collectivité. Pour l’instant le jeune est réduit à : 

- se perdre dans les maquis en attendant son élimination ; - raser les murs en s’exposant à la délinquance ;  - fuir son pays en risquant le naufrage. En investissant la formation comme axe  stratégique prioritaire, le RCD veut casser cette trilogie du malheur. Nous serons à vos côtés pour vous dire comment nous avons pu ébranler le parti unique, il vous revient d’assumer et de développer la résistance patriotique en faisant de la majorité que vous êtes le premier acteur et le principal bénéficiaire du développement national. Avant de clôturer son allocution Saïd Sadi recommande : 

- Vous êtes appelés à être vous-mêmes des formateurs dans vos wilayas d’origine. Profitez de ce regroupement pour vous connaître, vous découvrir et vous apprécier. Ne laissez plus le pouvoir tronçonner vos rangs. Si vous êtes unis, si vous avez le souci de votre image et de votre mission, rien ne pourra vous arrêter.

Publié dans formation et jeunesse | Commentaires fermés

123
 

les pensées doubles de Caleb |
Mareil Autrement |
Etudiants du lycée Bertran ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Section du Parti socialiste...
| Le Nouveau Centre Montbard
| MARS Centrafrique