Direction de la culture : Manipulation, dilapidation et corruption

Posté par rcdbrto le 14 décembre 2010

images.jpgthatre.jpg

L’affaire de la réfection du théâtre communal de Tizi Ouzou à 38 milliards de centimes ne risque pas de s’estomper de sitôt, tant l’indignation est grande chez les citoyens et les élus de la région.

Lire la suite… »

Publié dans Edito | Commentaires fermés

Nouveau stade de Tizi Ouzou : Au rythme des cérémonie et du populisme

Posté par rcdbrto le 13 mai 2010

Combien de cérémonies  verrat-on avant la concrétisation du projet attendu par toute la région depuis  au moins 10 ans ?

Et pour cause, de cérémonie en cérémonie, d’annonce en annonce et les travaux tardent à voir le jour. A ce rythme, le nouveau stade de 50 000 places ne verra le jour qu’après 50 000 cérémonies  populistes.

Hier encore, une autre cérémonie a été organisée au stade Oukil Ramdane en présence du ministre de la jeunesse et des sports et du wali de Tizi Ouzou. Ils nous ont encore servit du « Fakhamatouhou » à longueur de discours. Populisme encore et encore, toutes les clientèles du système à Tizi Ouzou  ont été convié pour  servir d’auditoire aux cadreurs de l’ENTV.

Pourtant ce sont les élus de la régions qui ont initié, puis arraché le projet. Ils se sont battus justement pour sa concrétisation et c’est tout à leur honneur.

Mais cette succession de fiesta à la « Fakhamatouhou », en dépêchant un ministre pour dire que la région est au centre des préoccupations de son gouvernement, révèle encore une fois le populisme propre au « Staliniens ».

Alors qu’au même moment un autre ministre, celui des affaires étrangères, bloque la première tranche d’un 01 million de dollars du projet du PNUD estimé à 15 million d’euro destiné à notre wilaya. Car là, il n’y aura rien à gratter  et c’est du zéro corruption.

Mais aussi et surtout aucune « Zerda » et aucun Méchoui mais seulement  la satisfaction  de résoudre un grand problème d’environnement  dans la région  pour le bénéfice de toute l’humanité.

Et cela, ni Fakhamatouhou, ni Djiar et encore moins le wali de Tizi Ouzou ne peuvent êtres en mesure de le reconnaître.

Publié dans Edito | Commentaires fermés

 

les pensées doubles de Caleb |
Mareil Autrement |
Etudiants du lycée Bertran ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Section du Parti socialiste...
| Le Nouveau Centre Montbard
| MARS Centrafrique