« Echourouk » et « Ennahar » financés par KADAFI

Posté par rcdbrto le 29 novembre 2011

Publié dans corruption | Commentaires fermés

Procès Aoudj Med Akli : le RCD conforté dans ses convications

Posté par rcdbrto le 29 novembre 2011

Procès Aoudj Med Akli : le RCD conforté dans ses convications dans corruption IMG_0157-300x257

Photo: Sit- in des élus et militants  du RCD devant le tribunal le 20/11/2011

Le tribunal de Tizi Ouzou vient de débouter Med Akli Aoudj, élu à APW de Tizi Ouzou exclut des rangs du RCD dans l’affaire de diffamation l’opposant au président du bureau régional de Tizi Ouzou, Hamid Maakni.

Le verdict rendu ce dimanche 27 novembre 2011 a consacré la nullité de la procédure engagé par Aoudj et son avocat pour vice de forme.

Aoudj avait intenté une action en justice contre Hamid Maakni, président du bureau régional de Tizi Ouzou en citation directe en date du 23 octobre dernier pour diffamation, suite à la publication d’un article sur le site du RCD Tizi Ouzou en date du 20 septembre 2011, en réponse à la déclaration-démission infamante de cet élu APW  parue dans la presse nationale et web le 17 septembre 2011.

Pour rappel, le RCD avait suspendu Med Akli Aouedj en date du 1er septembre 2011 pour ses comportements et attitudes allant à l’encontre des intérêts de la population, notamment lors de la grève des transporteurs de la wilaya de Tizi Ouzou suite à la délocalisation abusive et irréfléchie des gares et arrêt de la ville ou il s’est illustré par ses prises de positions à contre sens des positions de son parti. Et l’on saura par la suite à travers ses déclarations publiques que c’est lui-même à travers son bureau d’étude ADS Progress basé à Azzazga qui a réalisé l’étude portant le nouveau plan de circulation de Tizi Ouzou qui a fini par paralysé la ville de Tizi Ouzou et nous y reviendrons la dessus.

Durant le procès qui s’est déroulé le dimanche 20 novembre 2011 à 09h00 au tribunal de Tizi Ouzou  Aoudj avait déclaré que l’article parue sur le blog du RCD Tizi Ouzou portait atteinte à son honneur et que c’est son fils qui n’avait que 16 ans qui l’aurait découvert et lu. La plaidoirie bruyante et insensée de son avocat n’a fait qu’accéléré les choses …

proc%C3%A9s-300x139 dans corruption 

Le collectif des avocats du RCD représenté par Me Ait Mimoun, Me Boughrara, Me Zoubir et Me Brahim de Tizi Ouzou, Me Sadat et Me Bouzida d’Alger, me Hammoudi et Me Ben Youb de Bejaia n’a eu aucun mal à démonter l’accusation dans sa forme et dans son fond avec la demande d’une enquête judicaire concernant l’étude gratuite réalisée par Aoudj  au profit de la direction des transport et qui n’est autre que de la « corruption passive ».

Tour à tour les avocats du RCD ont battu en brèche tous les éléments énoncés par l’avocat d’Aoudj à commencer par les vices de procédures, la non production d’aucune preuve tangible concernant le dossier.

La non production par Aoudj et son avocat d’une attestation de non cassation dans l’affaire l’opposant à l’agence foncière d’At Jennad confirme la véracité du contenu de l’article du blog du RCD Tizi Ouzou. Pour mémoire Aoudj med Akli avait écopé d’une condamnation à la prison ferme par le tribunal d’Azzazga en décembre 2007 et  avait été acquitté par la cours de Tizi Ouzou en 2008 mais le jugement n’est toujours pas définitif étant donné que l’affaire est toujours pendante au niveau de la cour suprême. Hamid Maakni président du bureau régional avoue pour sa part n’avoir pris connaissance de cette affaire qu’au mois de mai dernier lorsque des bureaux d’études se sont plaint après de lui. Il a affirmé au juge que si le plaignant avait caché tous cela au parti ce n’est  que pour mieux lui porté atteinte.

 A suivre…

Publié dans corruption | Commentaires fermés

60 milliards de dinars d’équipements ophtalmologiques dépérissent dans les hôpitaux Algériens

Posté par rcdbrto le 8 septembre 2011

En effet, lors de sa dernière visite au CHU de Tizi-Ouzou le 27/08/2011, le ministre de la santé  MR Ould Abbes reconnaît l’existence de la corruption au sein de son département du ministère de la santé. Interpellé par le docteur Hadj Said, président de la commission santé au niveau de l’APW sur l’existence d’un matériel d’ophtalmologie inutilisé depuis des années au niveau de tous les hôpitaux de la willaya de Tizi-Ouzou d’une valeur de  dix milliards de centimes pendant que ces mêmes structures souffre cruellement du manque d’équipements pour la prise en charge  des malades; Le ministre de la santé visiblement gêné reconnaît devant la presse que ce matériel a été acheté suite à l’instruction d’un ancien ministre de la santé chez un même concessionnaire et qu’il s’agissait d’une opération nationale qui a coûté une bagatelle de soixante (60) milliards de dinars . A ce sujet Mr Ould Abbes promet une commission d’enquête… pour faire toute la lumière sur cette affaire. 

Connaissant le sort  réserver aux  commissions d’enquêtes dans notre pays et sachant que ces équipements sont  stockés depuis 2006 et se dégradent de jour en jour, il faut conclure que l’enquête  n’aboutirait  que  le jour de la désintégration totale de ce matériel. 

Bravo pour nous élus à l’APW qui ont enquêté et dévoilé cette affaire de corruption et qui a fait l’objet d’un rapport à toutes les instances concernées, affaire à suivre… 

Publié dans corruption | Commentaires fermés

La « débauche » de Kabylie continue de voler les photos sur le site du RCD

Posté par rcdbrto le 8 septembre 2011

levoleur.jpegCe n’est pas la première fois, que la « débauche » de Kabylie vole des photos du site du RCD Tizi Ouzou pour étayer ses articles. En effet, le torchon de Hadj Bettou et consort  continuent le pillage des photos de nos site  et le plagiat d’autres sites d’information en ligne. 

Après les photos du volontariat organisé par la section du RCD d’Irdjene le vendredi 08 octobre 2010  pour le nettoyage du barrage de Taksebt, volée pour étayer un article sur le volontariat organisé par la wilaya dans la ville de Tizi Ouzou. 

 

Ce torchon « Bla dine la Mela » incapable de produire ses propres photos poursuit son pillage et vole cette fois ci et une photo d’un article intitulé : At Zmenzer actions pour la protection de la nature pour la reproduire dans son édition d’aujourd’hui 08 septembre 2011 dans un article intitulé : Volontariat pour le nettoyage de la ville ce week-end (voir le lien) http://www.depechedekabylie.com/national/99696-volontariat-pour-le-nettoyage-de-la-ville-ce-week-end.html

Affaire à suivre…

Publié dans corruption | Commentaires fermés

Affaire des 38 milliards de la rénovation du théâtre Kateb Yacine de Tizi Ouzou: pourquoi aurait-il fallu enquêter ?

Posté par rcdbrto le 2 avril 2011

Le Président de l’Assemblée populaire de la wilaya de Tizi Ouzou a tenu, dimanche 13 mars, une conférence de presse pour informer l’opinion publique du rejet du ministère de l’Intérieur de la délibération portant création d’une commission d’enquête sur la gestion du secteur de la culture dans notre wilaya. Le Président de l’APW nous apprend aussi que toutes les délibérations adoptées par l’Assemblée de wilaya depuis son élection (64 délibérations exactement) ont été approuvées sans aucun problème sauf bien sûr cette dernière où il est question d’enquêter sur la gestion des dépenses du secteur de la culture.

On se souvient que lors de la cérémonie de réouverture du théâtre Kateb Yacine, le 9 novembre dernier, le directeur de la culture de la wilaya a annoncé, non sans fierté, que les travaux de rénovation de cette infrastructure culturelle ont couté la bagatelle de 380 millions de Dinars (38 milliards de centimes).

Pour les non avertis, ce montant peut ne pas signifier grand-chose, mais pour les initiés et surtout les professionnels de la construction, il s’agit là d’un montant faramineux d’autant plus qu’il n’a été question que de travaux de rénovation. Car en dehors d’un rajout de quelques poteaux à l’extérieur, ceux qui connaissent l’édifice en question auront remarqué que l’ensemble des éléments de la structure, c’est-à-dire les fondations, les poteaux, les poutres et chainages, les planchers, les escaliers et même les cloisons (murs en pierres) extérieures et intérieures n’ont pratiquement pas été touchés.

Pour mesurer l’ampleur de la somme engloutie par des travaux de rénovation, je ferai appel à une comparaison avec des exemples concrets en évoquant, chiffres à l’appui, le tout bien sûr facilement vérifiable, quelques opérations récentes à lancer ou en cours de réalisation dans le territoire de la wilaya de Tizi Ouzou dans le domaine des équipements publics, précisément des infrastructures scolaires (lycées et collège). Il serait intéressant aussi de pouvoir apprécier, à l’aide d’un bref calcul mathématique, le nombre de logements sociaux qu’on aurait pu réaliser avec une telle enveloppe financière. Il demeure entendu que tous les projets cités et tous les chiffres avancés peuvent facilement être vérifiés.
. Dans le domaine des infrastructures scolaires :

Pour la réalisation d’un lycée 800/200 à Tizi Rached (800 élèves dont 200 internes) comprenant les blocs enseignements (les classes), les blocs hébergements (les dortoirs), le bloc administration, l’auditorium, le gymnase, le bloc services (réfectoire + cuisine) et le bloc logements de fonction, l’enveloppe prévue est de 234.672.000 DA.

Il en est de même pour le lycée 1000/300 (1000 élèves dont 300 internes) à Mekla, en cours de travaux, dont l’enveloppe est de 223.870.000 DA et le lycée 1000/300 à Aït Yahia dont l’enveloppe est de 230.645.000 DA.

Une simple règle de trois nous indique que ces importantes infrastructures éducatives (comprenant plusieurs bâtiments) qui seront construites à partir des fondations couteront chacune 40% moins chère que les travaux de rénovation du théâtre Kateb Yacine.

Un autre exemple : le collège Mouloud Feraoun, l’un des premiers collèges de la wilaya de Tizi Ouzou, qui a été complètement rasé et reconstruit en totalité. Le montant de cette opération est de 95.890.000 DA soit près de quatre fois moins que la rénovation du théâtre Kateb Yacine.

2. Dans le domaine du logement social :

Le prix du logement social réalisé par l’OPGI de Tizi Ouzou ne dépasse en aucun cas (je dis bien en aucun cas) les 40.000 DA le m² (montant encore une fois vérifiable auprès de l’OPGI ou auprès des entrepreneurs et bureaux d’études qui participent à la réalisation de ce type de logement). Pour des logements de type F3 d’une surface habitable de 65 m², les 380.000.000 DA, nous permettront de réaliser : 380.000.000/ (40.000 x 65) = 146,15 logements.
Oui, vous avez bien lu, il s’agit bien d’une cité complètement aménagée et viabilisée de 146 logements.

Tels sont les quelques éléments d’appréciation que je mets à la disposition du lecteur.

En ce cas d’espèce, n’est-il pas légitime ou même du devoir pour une institution élue de s’interroger sur l’utilisation qui a été faite de l’argent public et de se soucier de la manière dont il a été dépensé ?

En déniant à l’APW le droit d’exercer une prérogative pourtant garantie par la loi, le ministère de l’Intérieur confirme les doutes sur la gestion du secteur de la culture dans notre wilaya et nous autorise à croire que, malheureusement, les autorités au plus haut niveau cautionnent cette gestion et la couvrent.

Malik Hessas

Ingénieur en génie-civil

Directeur d’entreprise de promotion immobilière

Publié dans corruption | Commentaires fermés

Les « délégués d’Ouyahia » à l’affût de la moindre goûte de sang

Posté par rcdbrto le 10 janvier 2011

lail.jpg

« On peut tromper quelqu’un tout le temps, on peut tromper tout le monde un temps, mais on ne peut tromper tout le monde tout le temps ».

C’est à partir de la maison de la culture « la SAS » que les serviteurs du régime à leur tête Ould Euro comptent revenir sur la scène politique, après avoir trahi et monnayé le sang des martyrs du printemps noir et l’honneur de la kabylie. C’est à partir de cette plate forme de la corruption et de la dilapidation des deniers publics que les « délégués renégats » s’agitent.

Lire la suite… »

Publié dans corruption | Commentaires fermés

FLN d’Ifferhounen : Condamnation de père en fils par la justice

Posté par rcdbrto le 30 décembre 2010

menauttes.jpg

Après la condamnation par le tribunal de LNI du père, qui n’est autre que l’ex P/APC FLN, Ait Allioua Hachimi (2005/2007) à une peine de 03 ans de prison ferme, assortie d’une amende de 15000 DA dans une affaire de dilapidation des deniers publics en novembre 2008.

Voilà que son fils vient d’écoper pour sa part d’une peine de deux ans de prison ferme et 200.000,00DA d’amende, prononcée par le tribunal de Ain EL Hemmam avant hier dans une affaire de faux et usage de faux  de documents. Ait Allioua Mohand Oulhadj, puisque c’est de lui qu’il s’agit, était à l’époque « Dorée », placé par son père comme chef du service du personnel de la commune avant de se voir affecté au service de l’état civil par l’actuelle APC.

C’est l’actuelle APC-RCD qui a engagé des poursuites judiciaires à l’encontre du père P/APC, puis du fils, chez qui apparemment, les trafiques et les détournements relèvent d’un problème  héréditaire.

En tout état de cause, l’actuelle APC dirigée par Hamid Ait Said compte faire toute la lumière sur la gestion antérieure de cette commune, mise à genou par des années de dilapidation et de corruption.

Cette condamnation vient, après celle de l’ex PAPC- FFS  (voir l’article) 

Publié dans corruption | Commentaires fermés

Le cumul de fonctions:Lâab H’mida, Erracham H’mida Fi kahouat H’mida

Posté par rcdbrto le 30 décembre 2010

images.jpg

Les élus APW ont vivement interpellé le wali de Tizi Ouzou sur le cumul illégal de fonctions de la part du directeur de la culture Ould Doro. Sans diplôme aucun dans le domaine, il est en même temps ordonnateur, comptable et exécutant. 

Il est directeur de la culture de la wilaya, libère les budgets de fonctionnement du secteur au profit  surtout du directeur de la maison de la culture qu’il est. Il subventionne les associations culturelles mais fait en sorte de bien engraisser le compte bancaire de l’association Si Mohand U Mhand qu’il préside et lui sert de caisse noir. Il va sans doute relever le budget de l’école des beaux arts d’Azazga, maintenant qu’il aussi directeur par intérim.

Pendant ce temps, il dépense les budgets de la direction et de la maison de culture ainsi que celui de son association.

Il tiendra la comptabilité de son association, celle de l’école des beaux arts, celle de la maison de la culture et de la direction de la culture… pour enfin se rendre des comptes « à lui-même » en fin d’année.

Sans oublier l’obligation faites aux « associations écrans » qu’il nourrit, de lui laisser au moins un chèque vierge pour les besoins imprévus.  

Il est directeur de campagne de Bouteflika, commissaire de Lala Khalida et chef de  » la bande d’Ouyahia ».

Mais nul n’est au dessus de la loi. Le temps aura vite fait de tourner que les choses soient bien retournées pour que toute la lumière soit faite sur une décennie de dilapidation et de détournement de l’argent des contribuables.

En attendant, la commission d’enquête de l’APW a du pain sur la planche et ce n’est pas les indices qui manquent.

Publié dans corruption | Commentaires fermés

Tizi Ouzou : Encore un P/APC RND condamné par la justice

Posté par rcdbrto le 22 décembre 2010

images000.jpg

Le président d’APC RND de la commune de Tizi Rached, H. MARICHE vient  d‘écoper  d’un an de prison avec sursis et de 200000 DA d’amende. C’est le verdict rendu par le tribunal de Ain El Hemmam durant la journée d’hier, mardi 21 décembre 2010, suite à une affaire d’attribution illégale de marchés publics et pour cause d’accord de privilèges dans l’attribution. Une autre forme de corruption fort prisée dans le parti du 1er ministre  Ahmed Ouyahia. 

Pour  rappel, l’ex P/APC RND d’ILLITEN  a été condamné  au mois de juillet dernier par  tribunal criminel près la cour de Tizi Ouzou à une peine de 5 ans de prison ferme pour falsification et faux et usage de faux. Une affaire  qui remonte à l’année 2002. 

Le RND est en phase de battre tous les records en matière du nombre d’élus poursuivis par la justice pour généralement, des faits de corruption, faux usage de faux, abus de confiance et délits d’initiés. 

Publié dans corruption | Commentaires fermés

Corruption:Une affaire de famille chez les « BOUTEF »

Posté par rcdbrto le 18 décembre 2010

Wikileaks : « La corruption touche jusqu’aux frères du président Bouteflika »

 Source DNA: Vendredi, 17 Décembre 2010

News image

Après les Américains, les Français. Dans un câble diplomatique américain classé confidentiel obtenu par Wikileaks et publié par le quotidien espagnol El Pais, l’ex-ambassadeur de France en Algérie, Bernard Bajolet, dresse un tableau noir sur l’Etat de l’Algérie au début de l’année 2008. Ancien ambassadeur à Amman, Sarajevo, Bagdad, Bajolet a servi en Algérie entre août 2006 et juillet 2008 avant d’être nommé coordinateur des services de renseignements à l’Elysée. Nous publions intégralement le câble dans lequel il s’exprime sur l’Algérie au cours d’une rencontre avec l’ambassadeur US à …

Lire la suite… »

Publié dans corruption | Commentaires fermés

12
 

les pensées doubles de Caleb |
Mareil Autrement |
Etudiants du lycée Bertran ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Section du Parti socialiste...
| Le Nouveau Centre Montbard
| MARS Centrafrique