AVRIL DE TOUS LES ESPOIRS

Posté par rcdbrto le 19 avril 2015

conf2La conférence –débat animée par le DocteurSaid SADI et Maitre Abdenour ALI YAHIA à l’auditorium de l’université Hasnaoua  de Tizi Ouzou a vu une participation record des étudiant(e)s. De quoi démentir tous ceux et celles qui disent que les étudiant(e)s ne s’intéressent plus à la chose politique et à l’histoire de leur pays en générale. Le riche débat et la qualité des questions et interventions qui ont suivit les communications des deux illustre invités de l’université ne font que conforter cette observation.

Il est vrai que nous étions en présence de deux représentants de deux générations qui ont, chacun en ce qui le concerne, accompli leur devoir dans la lutte pour libérer le pays du colonialisme français et   faire fléchir un pouvoir omnipotent qui a confisqué l’indépendance nationale arraché grâce au sacrifice suprême de milliers d’Algérien (ne)s.

Le défit de la troisième génération Lire la suite… »

Publié dans 20 Avril | Commentaires fermés

Entretien : Saïd Sadi au Soir d’Algérie : «Avril 1980 doit devenir un référent nord-africain»

Posté par rcdbrto le 15 avril 2015

Propos recueillis par Nacer Belhadjoudja
INTERVENTION DE SAID SADI AU FORUM DE LIBERTÉ DU 25 FÉVRIER 2014Saïd Sadi fut à l’origine de la grève générale du 16 avril 1980 qui fit basculer le Printemps amazigh dans sa dimension historique. Il nous livre son sentiment sur ce qu’il considère comme «l’acte de naissance des luttes démocratiques menées par la voie pacifique». 

Le Soir d’Algérie : Vous vous apprêtez à republier votre livre Algérie, l’échec recommencé. Pourquoi ce livre et pourquoi maintenant ?
Saïd Sadi : Ce livre a été écrit dans les prisons de Lambèse et El-Harrach. Il a été édité dans sa version brute avec un faible Lire la suite… »

Publié dans 20 Avril | Commentaires fermés

RCD TIZI OUZOU, LA MARCHE DU 20 AVRIL DANS LA SERENITE

Posté par rcdbrto le 11 avril 2015

AG11avril2015AG11avril2015bLes militants(es) du RCD représentant les sections de la wilaya de Tizi Ouzou se sont retrouvé (ées) au bâtiment bleu, siège de la section communale, pour mettre la dernière touche à la préparation de la marche célébrant le 35ème anniversaire du printemps amazigh d’avril 80.

Cette rencontre animée par trois secrétaires nationaux, Wassila Boughari secrétaire nationale à la condition féminine, Ouamar  Saoudi secrétaire national à l’économie et Hakim Saheb secrétaire national à la réforme de l’état, a permis aux présents de déborder le sujet principale qu’est la marche du 20 avril pour débattre de la politique nationale après de brefs exposés des secrétaires nationaux.

La coordination pour les libertés et la transition démocratique (CLTD), le prochain congrès fermé de l’instance de concertation et de suivi de l’opposition (ICSO), la régionalisation, la commission indépendante de gestion des élections ont été, entre autre, les sujets d’intérêt des différents intervenants. Lire la suite… »

Publié dans 20 Avril | Commentaires fermés

RCD TIZI OUZOU : LE 20 AVRIL MOBILISE LES MILITANTS(ES)

Posté par rcdbrto le 10 avril 2015

Marche20avrilDans le cadre des activités  célébrant le 35 ème anniversaire du 20 Avril 1980, le RCD bureau régional de Tizi Ouzou tiendra une assemblée générale des militants (es) de la Wilaya ce samedi 11 avril 2015, à 10 heures au bâtiment bleu siège de la section RCD de Tizi Ouzou.

Cette rencontre sera rehaussée par la présence de trois secrétaires nationaux. Il y sera question de faire une revue des différentes activités prévues tout au long de ce mois d’avril par les différentes sections sur tout le territoire de la Wilaya.

Le point d’orgue de ces activités sera certainement la marche du 20 avril qui prendra son départ du portail Hasnaoua de l’université  Mouloud Mammeri à 11 heures pour exiger l’officialisation immédiate de la langue Amazigh.

Publié dans 20 Avril | Commentaires fermés

le RCD comdamne la repression

Posté par rcdbrto le 20 avril 2014

le RCD comdamne la repression  dans 20 Avril logo-rcd1-300x112

 BUREAU RÉGIONAL DE TIZI OUZOU

DÉCLARATION

Halte à la répression !

 

      La traditionnelle marche de la célébration  du 20 Avril qui devait démarrer de l’université Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou a été empêchée et violemment réprimée par les forces anti-émeute. Fait inédit dans l’histoire de la région lorsqu’on sait que cette manifestation s’est déroulée,  depuis 1981,  dans la sérénité et la convivialité perpétuant l’esprit et les valeurs qui fondent le combat identitaire.

      Les moyens répressifs déployés contrastent avec l’élan pacifique qui anime les citoyens venus exprimer  leur fidélité au message du printemps amazigh et réitérer leur détermination quant à la réappropriation et l’officialisation de tamazight comme langue, culture et identité.

     Ce déferlement de la violence commis par des services de sécurité, dont la mission est d’assurer la protection des citoyens et de leurs biens, porte atteinte au symbole d’avril 80 et pose légitimement de sérieuses interrogations au lendemain d’une parodie électorale massivement rejetée par le peuple algérien en général et la population locale en particulier. S’agit-t-il d’une expédition punitive et de représailles telles que promises par les affidés du pouvoir, d’une reconfiguration qui se met en place au détriment de l’expression citoyenne ou d’un signe d’affolement d’un pouvoir oligarchique contesté et surpris par l’ampleur de la mobilisation du 15 Avril dernier lors des marches organisées par notre Rassemblement?

      Le RCD Tizi Ouzou condamne avec la plus grande vigueur l’interdiction de la marche et l’usage injustifiée de la répression touchant les manifestants. Il réitère sa résolution à demeurer aux côtés des citoyens jusqu’à l’aboutissement de la revendication identitaire amazigh, consubstantielle à la construction de l’alternative démocratique.

 

TIZI OUZOU LE 20 AVRIL 2014

                                                                                                                                                                        P/LE BUREAU  REGIONAL

Publié dans 20 Avril, Communiqués | Commentaires fermés

CONFÉRENCE-DÉBATS

Posté par rcdbrto le 11 avril 2014

BUREAU REGIONAL RCD DE TIZI-OUZOU

SECTION  COMMUNALE DE TIZI OUZOU

CONFÉRENCE-DÉBATS

La section communale RCD de Tizi Ouzou organise une conférence-débats, animée par Nordine Ait Hammouda, ce Lundi 14 Avril 2014 à 14h 30, au niveau du siège de la section communale RCD de Tizi Ouzou, sis au Bâtiment Bleu.

Le public est cordialement invité. CONFÉRENCE-DÉBATS dans 20 Avril 1477818_777865055572029_1720458611_n

Publié dans 20 Avril, Actualités., Invitation | Commentaires fermés

Information – Marche du 15 Avril 2014.

Posté par rcdbrto le 8 avril 2014

Nous informons l’ensemble des militants RCD de la wilaya de Tizi Ouzou que l’affichage de la marche du 15 Avril 2014 est disponible au siège du Bureau Régional de Tizi Ouzou, sis à la nouvelle ville.

A cet effet, nous invitons les responsables des bureaux de sections communales de se rapprocher du Bureau Régional afin de le récupérer.

Salutations militantes.

Marche RCD, 15 Avril 2014

Publié dans 20 Avril, Actualités., Invitation | Commentaires fermés

Invitation

Posté par rcdbrto le 2 avril 2014

Invitation dans 20 Avril logo-rcd

Le collectif militant RCD de la wilaya de Tizi Ouzou est invité à prendre part à l’Assemblée Générale de tous les militants qui aura lieu le vendredi 04 Avril 2014, à 10 h, au siège de la section communale de Tizi Ouzou, sis au Bâtiment Bleu.

Ordre du jour : Préparation de la marche du 15 Avril.

Salutations militantes.

Publié dans 20 Avril, Actualités., Invitation | Commentaires fermés

APPEL

Posté par rcdbrto le 31 mars 2014

Le pouvoir, accompagné par une brochette de personnes issues des rangs du système a décidé de lancer, une fois de plus, le pays dans un montage électoral rejeté par les Algériens et décrié de par le monde.

Une année avant cette échéance, le RCD avait invité à mettre en place une commission indépendante d’organisation et de gestion de ce scrutin pour faire honneur aux martyrs tombés pour la justice et la liberté et répondre aux aspirations légitimes de notre peuple. Cette procédure est suivie dans la majorité des pays démocratiques et nos frères tunisiens l’ont appliquée avec bonheur.
La proposition qui avait rencontré l’assentiment d’une partie importante de la classe politique a été ignorée par le ministère de l’intérieur. Seuls des candidats qui croient pouvoir, eux aussi, profiter de la fraude ou qui tirent des intérêts vénaux de la machinerie en cours ont accepté de se commettre dans un processus qui compliquera une crise ayant déjà coûté cher au pays.
Le vote du 17 avril est une farce grossière qui humilie la nation et l’expose ,à brève échéance, à toutes les aventures. 
Toute initiative de sauvegarde de la nation passe par le rejet de cette provocation. Chaque patriote doit se mobiliser pour sensibiliser son entourage sur le devoir de boycotter ce vote. Mais boycotter ne se limite pas seulement au refus de donner sa voix à des candidats qui ont pris la lourde responsabilité devant l’histoire de prolonger un système qui a transformé notre pays en zone de non droit. Boycotter, c’est rendre concrètement caduc ce scrutin. Plus le rejet sera fort, plus le combat pour l’alternative démocratique s’en trouvera facilité.

L’Algérie est minée par un système qui l’a transformée en enfer.
Nos jeunes cherchent à fuir au prix de risques souvent fatals, les cadres épuisés s’exilent et font le bonheur de pays qui ont su les accueillir et les respecter. Les parents voient leurs enfants livrés à un système éducatif rétrograde que ne fréquentent jamais les fils de la nomenklatura. La vie n’est protégée nulle part. Les Aurès découvrent qu’un demi-siècle après l’indépendance, ils ont le même statut que celui dont les avait accablé le régime colonial. La Vallée du Mzab, qui fut un havre de paix et de tolérance millénaires, est devenue une fournaise où de paisibles citoyens sont assassinés. Les Touaregs, ces oubliés de la nation, lassés d’attendre, réclament légitimement leurs droits fondamentaux. Plus généralement, dans le sud, les jeunes sont acculés à une implacable lutte pour se faire entendre.

Le RCD qui a toujours été aux côtés des jeunes, des marginalisés, des exclus et des réprimés travaille avec d’autres forces politiques à la construction d’un minimum républicain pour faire de l’arbitrage citoyen la source de tout pouvoir. Il concentre, aujourd’hui, l’essentiel de ses activités et engagements sur l’échéance du 17 avril pour en limiter les méfaits et donner toutes ses chances au changement démocratique que plus rien ne peut arrêter.

A ce titre, ses bureaux régionaux de Kabylie sont instruits pour que les manifestations du 34éme anniversaire du printemps amazigh s’expriment le 15 avril par des marches populaires rappelant que l’officialisation de la langue amazigh et le respect des libertés démocratiques sont, à la fois, les conditions et l’accomplissement de tout projet à la mesure des sacrifices de notre peuple. Or, cette revendication est ignorée ou dénaturée par des candidats à la veille d’une probable révision de la constitution ou d’une période de transition à laquelle des patriotes s’attellent d’ores et déjà.

L’opportunité de ces évolutions commande à tout démocrate de manifester sa solidarité pour l’officialisation d’une langue qui est l’un des fondements essentiels de l’Afrique du nord.

Chaque action menée contre cette élection, chaque jour consacré à la sensibilisation en faveur du changement est un moyen de plus pour précipiter l’avènement de l’Algérie démocratique et sociale pour laquelle sont tombés avant, pendant et après la guerre nos meilleurs enfants.

L’Algérie de novembre et de la Soummam a été trahie dès 1962. Nos longues luttes peuvent aujourd’hui nous conduire à sa réalisation prochaine.

Vive l’Algérie démocratique et sociale
Gloire à nos martyrs.

Alger, le 31 mars 2014

LE RCD

 http://rcd-algerie.org/details_article.php?Rid=167&Aid=1681&titre=APPEL

Publié dans 20 Avril, Actualités., Commemoration, Communiqués | Commentaires fermés

PLUSIEURS MILLIERS DE PERSONNES ONT MARCHÉ HIER À TIZI-OUZOU : La manifestation du 20 Avril ressuscitée

Posté par rcdbrto le 22 avril 2013

Le pari n’était pas gagné d’avance pour les initiateurs de la traditionnelle marche du 20 Avril. La désaffection des rangs des militants de la cause identitaire et surtout les contingences politiques ont fait que, depuis quelques années, ce qui est considéré comme le temps fort des commémorations du Printemps berbère ne mobilise pas des masses.  (Lire la suite ….)

http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2013/04/21/article.php?sid=148164&cid=2

Publié dans 20 Avril | Commentaires fermés

12345
 

les pensées doubles de Caleb |
Mareil Autrement |
Etudiants du lycée Bertran ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Section du Parti socialiste...
| Le Nouveau Centre Montbard
| MARS Centrafrique