Communiqué

Posté par rcdbrto le 7 juillet 2019

Communiqué :

L’Algérie vit, depuis le 22 février, un moment Historique avec un mouvement populaire qui rejette le système en place.

Une nouvelle page, pour une Algérie de paix, de progrès et de libertés, s’ouvre incontestablement pour peu que nous soyons à la hauteur de ces immenses enjeux.

Seulement, parce qu’il y a un seulement, des forces obscurantistes , rétrogrades, oligarques et prédatrices résistent et s’accrochent avec férocité au pouvoir.

A cause de son caractère révolutionnaire, pacifique et unificateur les forces vives et patriotiques conscientisées, connaissent , particulièrement depuis quelques jours, une série d’intimidations et d’attaques identifiées et ciblées, du pouvoir en panique chez qui la lutte clanique a atteint sa limite.

Les nombreux dégâts qui en découlent ne sont que son expression visible et publique. Les nombreuses et arbitraires arrestations de citoyens- manifestants de ces derniers temps expriment aussi, entre autres, leur panique.

Cette vague d’arrestations a touché même un résistant, Lakhdar Bouregaa, commandant de l’ALN de la wilaya 4 historique. Il serait emprisonné pour ses prises de positions politiques et déclarations où il rejette l’injustice et refuse la soumission. Il est lynché, sans état d’âme par une télévision publique qui salit même son glorieux passé.

Et notre jeune élue RCD à l’APW de Tizi Ouzou, Samira Messouci, n’est elle pas aussi mise sous mandat de dépôt pour de fallacieuses raisons, ce dimanche 30 juin ? 
Et tous les autres nombreux manifestants arrêtés aussi, avec des accusations aussi farfelues les unes que les autres ?

La justice est prisonnière ! Elle est sous les bottes de Gaid Salah. 
Elle sème aux vents « des atteintes à l’unité nationale et aux troupes», des drapeaux « étrangers » dans les marches, surtout ce vendredi 28 juin, à Alger.

Le groupe des élus RCD à l’APW de Tizi Ouzou, réitère son soutien indéfectible à tous les détenus d’opinion et politiques ainsi qu’à leurs familles, et exige leur libération immédiate et inconditionnelle ainsi que l’arrêt de toutes les poursuites judiciaires.

Le système, dans une impasse Historique, isolé par les Algériens , en état de décomposition avancé, tente de se régénérer en appliquant la politique de la terre brûlée.
Il cherche à installer une dictature militaire sous les ordres du chef d’Etat-major, Ahmed Gaid Salah.

Le groupe des élus RCD à l’APW de Tizi Ouzou, appelle tous leurs collègues, élus APC et APW de la wilaya de Tizi Ouzou, à rejoindre la marche populaire du vendredi 5 juillet à Alger, pour exiger la libération immédiate de la jeune élue APW, Samira Messouci, et tous les détenus d’opinion.

L’union fait la force.

Tizi Ouzou, le mercredi 3 juillet 2019.
Les élus RCD à l’APW de Tizi Ouzou.

 

65526894_2287468798036160_6705836124050292736_n

 

les pensées doubles de Caleb |
Mareil Autrement |
Etudiants du lycée Bertran ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Section du Parti socialiste...
| Le Nouveau Centre Montbard
| MARS Centrafrique