Communiqué

Posté par rcdbrto le 7 juillet 2019

Communiqué:

Le juge d’instruction près le tribunal de Sidi M’hamed à Alger vient de placer sous mandat de dépôt seize citoyens arrêtés lors de la marche du vendredi 28 juin à Alger, dont notre jeune élue à l’APW de Tizi Ouzou, Samira Messouci.

Le même jour, en ce dimanche 30 juin, le moudjahid Lakhdar Bouragaa, ancien commandant de l’ALN de la wilaya 4 historique, a été placé sous mandat de dépôt pour «humiliation d’un corps constitué» et «participation à l’affaiblissement du moral de l’armée».

La justice algérienne, instrumentalisée par les Talkies walkies de Gaïd Salah, a inventé un délit «porter atteinte à l’unité nationale en brandissant le drapeau amazigh » ; c’est la confirmation de sa soumission à la dictature militaire.

Cette même justice, qui avait réhabilité le terroriste criminel Madani Mezreg en le désignant personnalité nationale et en lui réservant un accueil à la présidence de la République, juge des manifestants pacifiques et les accuse d’atteinte à l’unité nationale.

Le groupe des élus RCD à l’APW de Tizi Ouzou remercie l’ensemble des citoyens, militants et élus des différents partis politiques, des syndicalistes et du mouvement associatif, venus témoigner leur solidarité en faveur de notre élue Samira Messouci et de tous les détenus d’opinion.

Les élus RCD à l’APW de Tizi Ouzou rendent un vibrant hommage au collectif des avocats qui se sont constitués spontanément pour la défense de tous les détenus d’opinion ainsi qu’aux nombreux journalistes qui ont accompagné le mouvement et ont couvert cette forfaiture judiciaire.

Devant l’impasse historique dans laquelle s’est fait piéger le système, Ahmed Gaid Salah, nouveau maitre autoproclamé de la justice et chef de l’Etat par usurpation de fonctions, use de la politique de la terre brulée pour instaurer la terreur entre les Algériens. La vigilance et la mobilisation, dans l’union de tous les Algériens et le caractère pacifique du mouvement populaire sont plus que jamais nécessaires.

Pour faire barrage à la nouvelle stratégie du pouvoir en place qui vise à instaurer une dictature militaire, le groupe des élus RCD à l’APW de Tizi Ouzou appelle l’ensemble des Algériennes et Algériens à rester mobilisés et à l’élargissement de cet élan de solidarité avec tous les détenus d’opinion et leurs familles.

Le groupe des élus RCD à l’APW de Tizi Ouzou exige à nouveau, la libération immédiate et inconditionnelle de Samira Messouci et de tous les détenus de l’opinion et l’arrêt immédiat des poursuites judiciaires contre des citoyens pacifiques qui réclament le changement radical du système et une transition démocratique pour l’édification d’un véritable Etat de droit.

La justice soumise à la dictature militaire de Gaïd Salah peut mettre en prison des milliers de citoyens innocents, mais elle ne pourra jamais arrêter tout un peuple en marche vers la quête de sa liberté.

A vous le tribunal de Sidi M’hamed, à nous la rue et l’Histoire.

Tizi Ouzou, le 30 juin 2019,
Le groupe des élus RCD à l’APW de Tizi Ouzou.

65828946_2280687855380921_2682644209533452288_n

 

les pensées doubles de Caleb |
Mareil Autrement |
Etudiants du lycée Bertran ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Section du Parti socialiste...
| Le Nouveau Centre Montbard
| MARS Centrafrique