NORDINE AIT HAMOUDA A TIZI OUZOU: LA KABYLIE NE PLIERA PAS

Posté par rcdbrto le 21 février 2015

conf.nor.ait-hamouda2Il en avait gros sur le cœur, il ne s’est pas gêné pour dire tout haut ce que beaucoup d’Algériens pensent tout bas, il a eu même droit à une « standing ovation », il y a longtemps qu’on n’avait pas vu une telle communion entre un public et l’animateur. Avant d’entrer dans le vif du sujet il a tenu à rendre hommage aux militants qui ne sont plus parmi nous : « c’est à eux que vont mes pensées quand je vous vois devant moi ». Sa voix a même était entrecoupée par l’émotion quand il a prononcé le nom de feu Mustapha BACHA.

Le temps d’une conférence, Nordine a su rappeler que le RCD est le premier parti à défendre les libertés démocratiques, le premier parti à assumer la revendication amazigh en l’utilisant notamment pour les inscriptions sur le fronton des communes en 1990, le RCD est le parti qui a appelé à l’armement des citoyens pour qu’ils puissent se défendre contres les hordes terroristes au moment où l’état était dans l’incapacité d’assurer leurs sécurités, même que l’Armée Nationale Populaire (ANP), le chef du gouvernement de l’époque, Rédha MALEK pour ne pas le nommer, étaient contre cette proposition allant jusqu’a menacer Said SADI leader du RCD, de le traduire en justice, même l’ex PAGS (parti de l’avant-garde socialiste) du défunt Hachemi Chrif avait accusé le RCD de vouloir déclencher une guerre civile. Ce qui n’a pas empêché cette idée de faire son chemin pour la voir se concrétiser avec la création des groupes d’auto défense. Tout le monde peut convenir aujourd’hui que c’est grâce à tous ces citoyens combattants de la république que le terrorisme a été militairement défait, l’histoire donne raison au RCD.

Comme il fallait s’y attendre l’actualité n’a pas été un parent pauvre de cette rencontre, que ce soit dans son intervention ou pour répondre aux questions pendant les débats Ait Hamouda n’a pas mâché ses mots pour qualifier les différents réactionnaires au livre de Said SADI « Amirouche ; une vie, deux morts, un testament ». Ce qui l’a mis hors de lui c’est le fait que les différents contradicteurs ne dénoncent aucunement l’exhumation puis la séquestration des colonels Si el haouès et Amirouche par Boumediene, ils pardonnent à El hadj Messali l’assassinat de milliers d’Algériens notamment dans l’émigration, ils justifient l’assassinat de Abane ramdane par Boussouf « and co », applaudissent le coup d’état fait par Boumédienne et Benbella contre le GPRA (Gouvernement Provisoire de la République Algérienne ) grâce à l’armée des frontières et l’aide de la France, mais trouvent insupportable que Said Sadi « ose » écrire sur l’histoire de son pays, venant ainsi mettre à mal l‘histoire officielle écrite par les hommes au pouvoir pour glorifier les hommes du « clan de Tlemcen ».

Pour finir nordine Ait hamouda a invité l’assistance à participer massivement à la marche du mardi 24 février, non seulement pour marquer notre solidarité avec les populations du sud qui se battent contre l’exploitation immédiate du gaz de schiste, mais aussi pour réaffirmer la volonté de la Kabylie de continuer le combat pour la démocratie jusqu’au départ du système qui a confisqué l’indépendance arrachée au prix fort.

 « En 1962 il y avait une lutte entre le groupe de Tlemcen et le groupe de Tizi Ouzou, aujourd’hui nous sommes toujours dans la même configuration. Libre à Mr Addi Lahouari d’appartenir au clan d’Oujda sous la conduite de Bouteflika, en ce qui me concerne,  j’assume totalement mon adhésion au clan de Tizi Ouzou avec comme chef de file Said SADI. »

C’est sur cette déclaration qu’a pris fin la conférence dans une salle qui s’est avérée trop exigüe pour contenir l’immense foule venue des quatre coins de la wilaya.

 

les pensées doubles de Caleb |
Mareil Autrement |
Etudiants du lycée Bertran ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Section du Parti socialiste...
| Le Nouveau Centre Montbard
| MARS Centrafrique