• Accueil
  • > corruption
  • > Procès Aoudj Med Akli : le RCD conforté dans ses convications

Procès Aoudj Med Akli : le RCD conforté dans ses convications

Posté par rcdbrto le 29 novembre 2011

Procès Aoudj Med Akli : le RCD conforté dans ses convications dans corruption IMG_0157-300x257

Photo: Sit- in des élus et militants  du RCD devant le tribunal le 20/11/2011

Le tribunal de Tizi Ouzou vient de débouter Med Akli Aoudj, élu à APW de Tizi Ouzou exclut des rangs du RCD dans l’affaire de diffamation l’opposant au président du bureau régional de Tizi Ouzou, Hamid Maakni.

Le verdict rendu ce dimanche 27 novembre 2011 a consacré la nullité de la procédure engagé par Aoudj et son avocat pour vice de forme.

Aoudj avait intenté une action en justice contre Hamid Maakni, président du bureau régional de Tizi Ouzou en citation directe en date du 23 octobre dernier pour diffamation, suite à la publication d’un article sur le site du RCD Tizi Ouzou en date du 20 septembre 2011, en réponse à la déclaration-démission infamante de cet élu APW  parue dans la presse nationale et web le 17 septembre 2011.

Pour rappel, le RCD avait suspendu Med Akli Aouedj en date du 1er septembre 2011 pour ses comportements et attitudes allant à l’encontre des intérêts de la population, notamment lors de la grève des transporteurs de la wilaya de Tizi Ouzou suite à la délocalisation abusive et irréfléchie des gares et arrêt de la ville ou il s’est illustré par ses prises de positions à contre sens des positions de son parti. Et l’on saura par la suite à travers ses déclarations publiques que c’est lui-même à travers son bureau d’étude ADS Progress basé à Azzazga qui a réalisé l’étude portant le nouveau plan de circulation de Tizi Ouzou qui a fini par paralysé la ville de Tizi Ouzou et nous y reviendrons la dessus.

Durant le procès qui s’est déroulé le dimanche 20 novembre 2011 à 09h00 au tribunal de Tizi Ouzou  Aoudj avait déclaré que l’article parue sur le blog du RCD Tizi Ouzou portait atteinte à son honneur et que c’est son fils qui n’avait que 16 ans qui l’aurait découvert et lu. La plaidoirie bruyante et insensée de son avocat n’a fait qu’accéléré les choses …

proc%C3%A9s-300x139 dans corruption 

Le collectif des avocats du RCD représenté par Me Ait Mimoun, Me Boughrara, Me Zoubir et Me Brahim de Tizi Ouzou, Me Sadat et Me Bouzida d’Alger, me Hammoudi et Me Ben Youb de Bejaia n’a eu aucun mal à démonter l’accusation dans sa forme et dans son fond avec la demande d’une enquête judicaire concernant l’étude gratuite réalisée par Aoudj  au profit de la direction des transport et qui n’est autre que de la « corruption passive ».

Tour à tour les avocats du RCD ont battu en brèche tous les éléments énoncés par l’avocat d’Aoudj à commencer par les vices de procédures, la non production d’aucune preuve tangible concernant le dossier.

La non production par Aoudj et son avocat d’une attestation de non cassation dans l’affaire l’opposant à l’agence foncière d’At Jennad confirme la véracité du contenu de l’article du blog du RCD Tizi Ouzou. Pour mémoire Aoudj med Akli avait écopé d’une condamnation à la prison ferme par le tribunal d’Azzazga en décembre 2007 et  avait été acquitté par la cours de Tizi Ouzou en 2008 mais le jugement n’est toujours pas définitif étant donné que l’affaire est toujours pendante au niveau de la cour suprême. Hamid Maakni président du bureau régional avoue pour sa part n’avoir pris connaissance de cette affaire qu’au mois de mai dernier lorsque des bureaux d’études se sont plaint après de lui. Il a affirmé au juge que si le plaignant avait caché tous cela au parti ce n’est  que pour mieux lui porté atteinte.

 A suivre…

 

les pensées doubles de Caleb |
Mareil Autrement |
Etudiants du lycée Bertran ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Section du Parti socialiste...
| Le Nouveau Centre Montbard
| MARS Centrafrique