Allocution du Président de l’APW à l’occasion de la journée du 17 octobre 1961

Posté par rcdbrto le 17 octobre 2011

leprsidentdapw.jpgAllocution du Président de l’APW

à l’occasion de la journée du 17 octobre 1961

AZUL FELLAWEN,

Ansuf yeswen gher tmurt nnegh deg ass yecban assa I waken ad nemekti wid akw yeghlin ghef yisegh t-timmunent n Lzzayer.

En cette journée mémorable qu’est ce cinquantenaire de la tragédie du 17 octobre 1961, des centaines d’émigrés algériens ont été lâchement assassinés et jetés, pour la plupart, dans la Seine sur ordre du sinistre Maurice PAPON avec la complicité de certains harkis à la cause nationale, communément appelés « « les calots bleus » et qui seraient des partisans de Messali.

Cette date mémorable, comme un certain nombre de figures et de faits historiques, seraient jetés aux oubliettes sans la détermination et l’honnêteté des authentiques acteurs du combat libérateur – notre pensée va particulièrement au défunt Mohamed BOUDIAF, dit Si Tayeb El watani – .

Pour mémoire, il a fallu attendre le début des années 1990 pour réhabiliter la vérité historique et dont le 17 octobre que nous commémorons aujourd’hui représente un jalon important dans la longue lutte du peuple algérien contre le colonialisme et toutes formes d’injustices.

En ce cinquantième anniversaire de cette douloureuse journée, il est surprenant  de constater que les thuriféraires d’hier qui ont honteusement confisqué l’histoire nationale à des fins d’instrumentalisation et de légitimation de pouvoir, reviennent encore, et ce ne sont pas des moindres :

- qui pour réhabiliter Messali, comme héros du combat libérateur ;

- qui pour dire exactement le contraire et l’accuser de traitre à la patrie.

Encore une fois, où est la vérité ?

Les luttes de clans continuent de polluer le débat public sans rien apporter à la vérité historique.

Pour notre part, génération post indépendance, l’éthique et la mémoire sont des fondements  élémentaires de la conscience nationale que nul groupe ou personne n’a le droit de manipuler.

CCFAWAT I LEBDA, AMEZRUY I WZEKA.

Merci de votre attention.  

M. Mahfoud BELABBAS

P/ APW de Tizi-Ouzou

 

les pensées doubles de Caleb |
Mareil Autrement |
Etudiants du lycée Bertran ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Section du Parti socialiste...
| Le Nouveau Centre Montbard
| MARS Centrafrique