• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 10 janvier 2011

Les « délégués d’Ouyahia » à l’affût de la moindre goûte de sang

Posté par rcdbrto le 10 janvier 2011

lail.jpg

« On peut tromper quelqu’un tout le temps, on peut tromper tout le monde un temps, mais on ne peut tromper tout le monde tout le temps ».

C’est à partir de la maison de la culture « la SAS » que les serviteurs du régime à leur tête Ould Euro comptent revenir sur la scène politique, après avoir trahi et monnayé le sang des martyrs du printemps noir et l’honneur de la kabylie. C’est à partir de cette plate forme de la corruption et de la dilapidation des deniers publics que les « délégués renégats » s’agitent.

Lire la suite… »

Publié dans corruption | Commentaires fermés

APN:Le RCD demande un débat général

Posté par rcdbrto le 10 janvier 2011

COMMUNIQUE  

La plénière de l’APN a été reportée sine die. Le groupe parlementaire du RCD exige un débat général sur la situation politique et sociale que traverse le pays.

Pour l’instant et à l’instar de tous les régimes autistes, l’Exécutif se contente de nier la réalité de son échec en bricolant une communication digne de la propagande coloniale.   

Le citoyen algérien a le droit de connaître les causes et les responsables d’une politique qui n’en finit pas d’endeuiller notre peuple avec son lot de morts, de blessés et de prisonniers, dégradant encore plus son image sur la scène internationale. 

C’est là l’ultime occasion, pour une assemblée, globalement issue de la fraude et transformée en béquille des fossoyeurs de la nation, de se donner un semblant d’existence et de respectabilité. 

Le groupe parlementaire du RCD

Publié dans Communiqués | Commentaires fermés

Tizi Ouzou : la bande d’Ouyahia s’agite

Posté par rcdbrto le 10 janvier 2011

Bureau Régional de Tizi-Ouzou 

Communiqué

Tizi Ouzou : la bande d’Ouyahia s’agite 

À l’instar du reste du pays, notre région connaît des événements violents découlant du ras le bol généralisé.

Le verrouillage des espaces d’expression politique et sociale, la restriction des libertés individuelles et syndicales, le marasme socioéconomique, la dilapidation des deniers publics et la corruption institutionnalisée sont autant de facteurs déclenchants.

Lire la suite… »

Publié dans Communiqués | Commentaires fermés

Communiqué du secrétariat national du RCD

Posté par rcdbrto le 10 janvier 2011

Répression, irresponsabilité et démagogie 

Des centaines d’arrestations de jeunes, parmi lesquels des mineurs, sont opérées dans la quasi-totalité des wilayas. Ces arrestations, accompagnées souvent de brutalités, sont commises en violation de toutes les lois en vigueur. Des jeunes ont été enlevés en pleine nuit à leur domicile et présentés aussitôt devant la justice sans la moindre information pour les parents ni assistance judiciaire. 

Le RCD condamne avec la plus extrême vigueur les rafles de ces jeunes qui sont d’abord les victimes de la politique d’un système qui s’est imposé depuis un demi-siècle par les fraudes, la corruption, la censure et l’abus d’autorité ; autant de violences qui ont accablé le peuple algérien. 

Au lieu de prendre la mesure du désespoir et de la colère d’une jeunesse oubliée, privée de lieux de loisirs et réduite à se jeter à la mer pour fuir un enfer quotidien, le pouvoir improvise une série de mesures démagogiques, incohérentes et choquantes.

A titre d’exemple, l’exonération de l’IBS n’aura aucun effet sur la baisse des prix puisqu’elle concerne un prélèvement annuel sur le chiffre d’affaire. Cette disposition ne profitera qu’à la production et/ou la distribution. Certes, le jeune algérien, comme beaucoup de citoyens, souffre de la cherté de la vie mais il souffre aussi de hogra, de privations de libertés d’expression et d’association et demande à être reconnu  et respecté dans ses droits et devoirs.

Les mesures annoncées par le gouvernement sonnent comme une insulte qui réduit l’Algérien à un tube digestif. Nos concitoyens ont le droit d’accéder à un pouvoir d’achat décent mais le gouvernement oublie que l’Algérien a aussi une tête et un cœur. 

Dans l’immédiat, le RCD :
1-    Exige la libération totale et inconditionnelle de tous les détenus ;
2-   Appelle l’ensemble des patriotes à rester mobilisés pour donner une traduction organisée et adaptée au soulèvement de la jeunesse ;
3-   Engage son groupe parlementaire à demander un débat général à l’Assemblée nationale sur les véritables origines d’une crise qui déstabilise et ensanglante
la Nation ;

4-   Invite les partenaires de l’Algérie à se garder de tout propos, décision ou démarche pouvant disculper ou réduire la responsabilité du pouvoir en place dans ce nouveau désastre. 

Le RCD entreprend d’ors et déjà des contacts avec toutes les forces politiques et sociales persuadées que la prolongation du statu quo ne peut mener qu’à l’enterrement de l’Algérie démocratique et sociale pour laquelle se sont battues et sacrifiées des générations entières.     

 Alger, le 09 janvier 2011  

Publié dans Communiqués | Commentaires fermés

 

les pensées doubles de Caleb |
Mareil Autrement |
Etudiants du lycée Bertran ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Section du Parti socialiste...
| Le Nouveau Centre Montbard
| MARS Centrafrique