• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 30 décembre 2010

FLN d’Ifferhounen : Condamnation de père en fils par la justice

Posté par rcdbrto le 30 décembre 2010

menauttes.jpg

Après la condamnation par le tribunal de LNI du père, qui n’est autre que l’ex P/APC FLN, Ait Allioua Hachimi (2005/2007) à une peine de 03 ans de prison ferme, assortie d’une amende de 15000 DA dans une affaire de dilapidation des deniers publics en novembre 2008.

Voilà que son fils vient d’écoper pour sa part d’une peine de deux ans de prison ferme et 200.000,00DA d’amende, prononcée par le tribunal de Ain EL Hemmam avant hier dans une affaire de faux et usage de faux  de documents. Ait Allioua Mohand Oulhadj, puisque c’est de lui qu’il s’agit, était à l’époque « Dorée », placé par son père comme chef du service du personnel de la commune avant de se voir affecté au service de l’état civil par l’actuelle APC.

C’est l’actuelle APC-RCD qui a engagé des poursuites judiciaires à l’encontre du père P/APC, puis du fils, chez qui apparemment, les trafiques et les détournements relèvent d’un problème  héréditaire.

En tout état de cause, l’actuelle APC dirigée par Hamid Ait Said compte faire toute la lumière sur la gestion antérieure de cette commune, mise à genou par des années de dilapidation et de corruption.

Cette condamnation vient, après celle de l’ex PAPC- FFS  (voir l’article) 

Publié dans corruption | Commentaires fermés

Le cumul de fonctions:Lâab H’mida, Erracham H’mida Fi kahouat H’mida

Posté par rcdbrto le 30 décembre 2010

images.jpg

Les élus APW ont vivement interpellé le wali de Tizi Ouzou sur le cumul illégal de fonctions de la part du directeur de la culture Ould Doro. Sans diplôme aucun dans le domaine, il est en même temps ordonnateur, comptable et exécutant. 

Il est directeur de la culture de la wilaya, libère les budgets de fonctionnement du secteur au profit  surtout du directeur de la maison de la culture qu’il est. Il subventionne les associations culturelles mais fait en sorte de bien engraisser le compte bancaire de l’association Si Mohand U Mhand qu’il préside et lui sert de caisse noir. Il va sans doute relever le budget de l’école des beaux arts d’Azazga, maintenant qu’il aussi directeur par intérim.

Pendant ce temps, il dépense les budgets de la direction et de la maison de culture ainsi que celui de son association.

Il tiendra la comptabilité de son association, celle de l’école des beaux arts, celle de la maison de la culture et de la direction de la culture… pour enfin se rendre des comptes « à lui-même » en fin d’année.

Sans oublier l’obligation faites aux « associations écrans » qu’il nourrit, de lui laisser au moins un chèque vierge pour les besoins imprévus.  

Il est directeur de campagne de Bouteflika, commissaire de Lala Khalida et chef de  » la bande d’Ouyahia ».

Mais nul n’est au dessus de la loi. Le temps aura vite fait de tourner que les choses soient bien retournées pour que toute la lumière soit faite sur une décennie de dilapidation et de détournement de l’argent des contribuables.

En attendant, la commission d’enquête de l’APW a du pain sur la planche et ce n’est pas les indices qui manquent.

Publié dans corruption | Commentaires fermés

Deux associations de Tizi Ouzou dans le collimateur de la cour des comptes

Posté par rcdbrto le 30 décembre 2010

da.jpgcimg06101.jpg

Les élus de l’APW de Tizi Ouzou ont durant la session du 27 et 28 décembre 2010, redemandé au DAL de donner de plus amples informations sur les deux associations concernées par une enquête de la cour des comptes. Le président de la commission jeunesse, sport et culture est revenu avec insistance sur ce point, considérant que les élus APW sont en droit de connaître ces deux associations et surtout de la teneur de cette enquête afin de prendre des dispositions au niveau de sa commission.

L’information a été donnée aux membres de la commission économique et finance, lors de leur dernière réunion, par le directeur de l’administration locale (DAL).

La question posée ne reçu point de réponse ni de la part du DAL ni du wali et pour cause… les deux associations en question, selon certaines indiscrétions ne seraient autres, que celles que présiderait le directeur de la culture, directeur de la maison de la culture et directeur par intérim de l’école des beaux arts d’Azazga, lui-même ou par ricochet. Et il s’agirait vraisemblablement de l’association « Si M’hand Umhend » et l’association « Youcef Oukaci ». 

Beaucoup estiment ici à Tizi Ouzou que les enquêteurs de la cour des comptes seront très rapidement pris de vertige rien que dans le volet  lié à l’existence administrative de ces deux associations.

Publié dans Activités de l'APW. | Commentaires fermés

 

les pensées doubles de Caleb |
Mareil Autrement |
Etudiants du lycée Bertran ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Section du Parti socialiste...
| Le Nouveau Centre Montbard
| MARS Centrafrique