Session de l’APW du 27/28 décembre 2010

Posté par rcdbrto le 29 décembre 2010

apw01.jpgL’APW de Tizi Ouzou vient d’adopter en plénière, le BP 2011 et la délibération portant institution d’une commission d’enquête sur la gestion de la direction de la culture de la wilaya, par 18 voix pour, 10 contre et 08 abstentions.

« L’assemblée Populaire de Wilaya est régulièrement et légitimement alertée par les organisations socioprofessionnelles, les parents d’élèves ou les associations culturelles qui déplorent et dénoncent la démission de l’état devant ses missions de prise en charge de la sécurité des biens et des personnes, son laxisme face à la délinquance et le détournement de ressources publiques au profit de structures alibis parasitant le patrimoine historique et culturel de notre région » déclarait le président d’APW lors de sa conférence de presse du mercredi 08 décembre 2010.

Comme il fallait s’y attendre, les élus APW ont pris leurs responsabilités, en réaffirmant leur droit de regard sur la gestion des deniers publics tout secteurs confondus et leur détermination à lutter contre la corruption et la dilapidation des financements publics.

 apwimages.jpg

Cette commission d’enquête a été votée à la demande du président d’APW, Mr Belabbas Mahfoud qui l’avait annoncée lors de sa conférence de presse du 08 décembre dernier. « L’APW de Tizi Ouzou, dépositaire de l’expression démocratique des populations, assumera toutes ses prérogatives et veillera à ce que l’administration retrouve et reste dans sa mission : celle de servir, dans le cadre de la loi, l’intérêt  générale » assénera le P/APW dans sa déclaration liminaire.

l’APW va se pencher sur l’un des secteurs géré dans l’opacité totale et dont « la partie visible de l’Iceberg » est représentée par la réfection du théâtre communal « Kateb Yacine » et qui a englouti pas moins de 38 milliards de centimes. Cette rénovation effectuée dans des conditions plus que douteuses a coûté des sommes dépassant tout entendement.

Cette volonté des élus de suivre de prés les dépenses publiques a déjà été couronnée de succès. En effet, lors des travaux de la commission économique et finance, la DAL (direction de l’administration locale)a été épinglée sur la demande d’une  rallonge de 03 milliards de centimes  pour l’achèvement de la radio locale qui accuse un retard considérable. La vigilance des élus APW a permis de revoir à la baisse en ne cédant à cette opération que 1,3 milliards de centimes.

Pourle P/APW, Mahfoud Belabbas «Les élus de l’Assemblée ne font que s’approprier leurs prérogatives qui leur sont conférées par la loi, cette commission d’enquête sur la gestion des dépenses publiques du secteur de la culture n’est qu’une première action qui en appellera d’autres, promettant que des enquêtes seront menées sur la gestion d’autres secteurs ».

Le FLN se crash et s’abîme dans les louanges dédiés à « Fakhamatouhou » et à l’administration : 

apw.jpg

Ne se contentant pas de voter contre la proposition du président d’APW portant institution d’une commission d’enquête sur la gestion des deniers publics dans le secteur de la culture. Le groupe FLN, tout en affirmant son soutien « indéfectible » à l’administration, même dans ses dérives les plus évidentes, a fait lecture d’une déclaration rendue publique par la Mouhafada de Tizi Ouzou. D’interminables louanges au programme de « Fakhamatouhou » que d’ailleurs personne ne connaît, ponctués de longs passages tirés du jargon de l’ère du parti unique. Oubliant leur mandat d’élus, représentants les intérêts de la population de la wilaya, les élus FLN se sont encore une fois illustrés en se tenant exclusivement au service de l’administration et de l’exécutif de wilaya.

Voter contre l’institution de commissions d’enquêtes sur la dilapidation et la corruption  équivaut à une complicité. C’est aussi aller contre les aspirations de la population qui réclame justice, développement et équité.

Le Groupe RCD prend acte, le président d’APW agit : 

Dés l’entame des travaux de la journée du 28 décembre, le P/APW, Mr Belabbas rend publique la décision du retrait de la mandature au sein de l’exécutif de l’Assemblée populaire de wilaya au deux  adjoints issus du FLN et cela après avoir pris acte la veille de la décision de ce parti de s’inscrire contre les missions de contrôle des dépenses publiques de l’APW. Le  Groupe RCD à l’APW a pour sa part déclaré avoir  pris acte de la teneur de la déclaration  de la Mouhafadha, lue en plénière par le groupe FLN lors de la journée du 27 décembre.

 

les pensées doubles de Caleb |
Mareil Autrement |
Etudiants du lycée Bertran ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Section du Parti socialiste...
| Le Nouveau Centre Montbard
| MARS Centrafrique