• Accueil
  • > corruption
  • > L’APW de Tizi ouzou enquêtera sur la gestion de la direction de la culture :

L’APW de Tizi ouzou enquêtera sur la gestion de la direction de la culture :

Posté par rcdbrto le 9 décembre 2010

p0770012.jpg

 Voici l’integralité de la déclaration liminairedu P/APW

 L’APW de Tizi ouzou enquêtera sur la gestion de la direction de la culture : dans corruption pdf declarationliminairedu08122010.pdf

Le président de l’Assemblée populaire de wilaya (APW) de Tizi Ouzou a annoncé dans une conférence de presse hier, mercredi, 8 décembre 2010, la création d’une commission  d’enquête sur la gestion de la direction de la culture de Tizi Ouzou. 

Le P/APW a agi conformément au lois et règlement en vigueur, notamment l’article 57 du code de la wilaya pour lever le rideau sur toutes les manœuvres douteuses de détournement de deniers publics destinés au développement local, à commencer par la direction de la culture qui a engagé un budget faramineux de 38 milliards de centimes pour la réhabilitation du théâtre régional Kateb-Yacine. 

cimg0610.jpg images.jpg

Ce qu’est devenue la maison de la culture Mouloud Mammeri  sous  Ould Euro

Ce montant faramineux déboursé pour la réfection de ce seul édifice publique, renseigne les plus profanes sur l’étendue de la dilapidation de l’argent des contribuables. A titre de comparaison, le budget annuel d’une commue, alloué pour les Plans Communaux de Développement est en moyenne de 2,5 milliards de centime. Ces coûts astronomiques de 380 millions de dinars sont avancés par le directeur de la culture qui cumul en toute illégalité, toutes les fonctions de son secteur.

 A ce prix, Tizi Ouzou aurait pu se doter d’un « Zénith » d’en moins 6000 places.

Plus loin, le P/APW tire une fois de plus la sonnette d’alarme quant à «La stratégie de terreur et de régression économique et sociale qui vise notre région, en plus  des manquements, des complaisances, voire des complicités, de pans entiers de l’administration dans cette ambiance de pourrissement questionnent sur les intentions de ceux qui encouragent et sponsorisent cette dérive de plus en plus massive et durable». 
Revenant pour la énième fois sur le blocage du projet du PNUD par le gouvernement d’Ouyahia, Mr Belabbas a qualifié les arguments avancés par le Premier ministre de «motifs illégaux et fallacieux», car, selon lui, «ses arguments sont irrecevables et les chiffres du financement qu’il a avancés sont faux.» 

M. Mahfoud Belabbas, a ensuite répondu aux questions des journalistes présents qui se sont interrogés sur les causes des retards de livraison des différents projets dans la wilaya comme la radio locale, la gare intermodale, les deux gares intermédiaires ainsi que le port sec de Oued Aïssi.  

 

les pensées doubles de Caleb |
Mareil Autrement |
Etudiants du lycée Bertran ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Section du Parti socialiste...
| Le Nouveau Centre Montbard
| MARS Centrafrique