• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 6 novembre 2010

Le Dr SADI inaugure le SPES de Tigzirt : « Même le ciel est avec nous! »

Posté par rcdbrto le 6 novembre 2010

dsc08193.jpg

C’est à partir de la ville de Tigzirt, ce vendredi, 5 novembre 2010, par un temps magnifique que le président du Rassemblement pour
la Culture et
la Démocratie, Saïd Sadi, a inauguré le  1er site de partage, d’échanges solidaires. Toute la ville a vécu une matinée particulière en découvrant des stands dédiés à notre patrimoine, comme celà se fait à travers les villes du monde entier.

Saïd Sadi, en prenant la parole, a mis l’accent sur l’aspect socio-culturel et économique de cette manifestation. Puis, actualité oblige, il a fait  le parallèle avec l’embargo que subit le RCD de la part des médias publics  algériens. Ce genre de manifestations prouvent que les Algériens peuvent se rencontrer, échanger des nouvelles, communiquer et repartir, pourquoi pas avec un objet recherché. C’est d’ailleurs ce qu’a fait le Dr Sadi en s’offrant un livre du poète Habib Tengour « Arc de la cicatrice », recueil de poésie qu’il avait cherché longtemps en vain. dsc08172.jpg

Le maire de Tigzirt, organisateur de cet événement, a remercié l’assistance pour sa présence. Idem pour Hadibi Saadi président par Intérim de l’APW et  Arezki Tirouche, élu à APW. Ce dernier a réconforté la population locale quant à la disponibilité du RCD à être toujours au côté des citoyens. Achour Imazatene, député natif de la région s’est réjouit de la réussite de cette rencontre, lui qui a intensément participé aux préparatifs. Il considère que cela permet d’instaurer un climat de rencontres et de communication.

Concrètement, c’est l’élu local qui se réapproprie ses prérogatives en matière de gestion des affaires de sa commune,en les retirant des griffes de l’administration.

dsc08197.jpg

Durant le point de presse qui a suivi l’événement, Hamid Maakni, président du Bureau Régional de Tizi Ouzou a bien résumé la portée de cette occasion « nos valeurs ancestrales ont de tout temps été faites d’échanges et de solidarité. Les objets auront une seconde vie lorsqu’ils changeront de mains. » C’est l’avis partagé par Mr Ferhat Ighilahriz qui estime qu’au-delà du caractère mercantile de ce nouvel espace,  des objets qui n’intéressent pas certains peuvent intéresser d’autres. Ces objets peuvent apporter une valeur. » L’engouement des citoyens pour la circonstance a été constaté par le nombre des visiteurs et de simples curieux. Le vice-président de l’APW, Saadi Hadibi, lui penche plutôt vers « la création de circuits sociaux économiques formels, tels que ceux-là, pour justement combattre l’informel. »

Ce samedi une manifestation du même genre se tiendra dans la ville d’Elkseur, en attendant Azeffoun et Mechdellah pour le vendredi prochain.

 

Publié dans SPES | Commentaires fermés

Ça a fait mouche ! Et ça a fait mal à la « débauche »

Posté par rcdbrto le 6 novembre 2010

Dans les poubelles de l’histoire, vous trouverez les « Ben Younes, la débauche de Kabylie et la bande d’Ouyahia » 

Le cleptomane historique  Idir Ben Younes est allé jusqu’au fond du bitume et des bouts de quais détournés par son clan  et son frangin et en puisant dans les caisses de la charité du pouvoir pour faire paraître son chiffon dédié exclusivement à la prostitution intellectuelle, l’intox et la perversion politique. Ce chiffon qui fait dans la mendicité auprès des ennemis de la région et de la démocratie pour encore et encore gratter quelques sous ici et là, cherche à prouver son utilité pour le clan de la maffia au pouvoir en s’attaquant chaque jour un peu plus au RCD.

Un autre scribouillard, Farhat  Zafane, rejeton d’un commissaire de police qui avait participé au matraquage des manifestations d’Avril 1980, rallonge la liste de la bande de voyou d’Ouyahia à Tizi Ouzou. Il sera cependant mieux inspiré pour nous relater justement la répression du mouvement  culturel berbère conduite entre autre par son pépère.

Qui ne connaît pas aujourd’hui la « débauche de Kabylie » ? Qui ne connaît pas ses promoteurs, ses financements ? Et qui ne connaît pas ses missions en Kabylie ?

On se souvient du journal « le Pays » dont les biens ont été dilapidés par cette bande de mercenaires qui se sont toujours vendus et continueront à se vendre au plus offrant.

Qui peu aussi oublier tous les objets disparus du bureau régional du RCD et les objets des militants volés du temps justement ou le cleptomane rodait  dans les bureaux  et les environs ?

Combien  de deuils terribles, combien de cauchemars que la « débauche » a vécu ces dernieres années à cause du RCD?

Laminé lors des législatives de 2007, l’U…DRS des « Ben Youmes », poubelle du RCD et du FFS avait complètement sombré et dépassé même par la liste « des Arouches-Ouyahia » sans parvenir à arraché même par la fraude « la queue d’un siége de député ».

Les citoyens de Kabylie savent toujours reconnaître les militants et démasquer les mercenaires et les escrocs.

Quels destins?

Lorsque nous avons tiré la chasse d’eau au RCD en 1999 puis en 2001, cette caste d’escroc a bien atterri dans les égouts, là où est réellement sa place.

Le reste est une affaire de la nature, de décomposition par les bactéries et les microbes.

 

Publié dans Actualités. | Commentaires fermés

le bureau régional de Tizi Ouzou répond à Ouyahia:CHEF DU GOUVERNEMENT ET CHEF DE BANDE

Posté par rcdbrto le 6 novembre 2010

logo1.jpg

Bureau Régional de Tizi Ouzou 

 

 Déclaration 

 

 CHEF DU GOUVERNEMENT ET CHEF DE BANDE 

Sitôt le communiqué du RCD du premier novembre parvenu à la presse, une instruction est adressée d’Alger à l’Hadi Ould Ali pour réunir les troupes fidèles à Ouyahia à Tizi-Ouzou afin d’organiser la riposte contre le RCD. 

Dans la soirée même du 1er novembre, à 18 heures, une réunion a été tenue à la maison de la culture de Tizi-Ouzou. Qui sont donc les troupes d’Ouyahia ? 

-         L’Hadi Ould Ali (dit Ould Euro) ; 

-         Zaham Khaled,  scribouillard à la ‘’Débauche de Kabylie’’ ; 

-         Idir Benyounes, cleptomane historique et employeur du plumitif ;   

-         Chebhab Mouloud, rentier du printemps noir ;   

-         Deux ‘’députés’’ du RND ; 

-         Une certaine madame Kessal-Laarfi, sulfureuse bien connue des étudiants et étudiantes de l’université de Tizi-Ouzou où elle a provoqué dans les cités universitaires mille et un conflits pour des sujets inavouables. 

Voilà donc l’armée d’Ouyahia  prête à partir en guerre contre le RCD à Tizi-Ouzou. 

Ceux qui avaient encore des doutes quant aux individus sur lesquels s’appuie le premier ministre en Kabylie sont fixés. 

 Monsieur Ouyahia, on recrute ce que l’on vaut. 

 Il viendra un jour où l’audit de la direction de la culture et celle de la maison de la culture de Tizi-Ouzou, dont la responsabilité est illégalement cumulée par une même et unique personne seront faites. On découvrira alors que votre corruption n’épargne aucun niveau de l’Etat. 

Il viendra aussi le jour où l’origine du financement de la ‘’Débauche de Kabylie’’ et les largesses fiscales dont elle bénéficie seront connues et sanctionnées. 

Oui Monsieur Ouyahia, la corruption ce sont des actes. Et quels actes !! 

Une fois de plus vous dévoilez bien maladroitement vos méthodes, vos objectifs et vos priorités en Kabylie. 

Le RCD le sait, le fait savoir et se tient mobilisé avec la population pour mettre en échec vos funestes desseins. 

 Bienvenue,                                                                                                

Tizi Ouzou le 04/11/2010

Le Bureau Régional 

 

Publié dans Communiqués | Commentaires fermés

 

les pensées doubles de Caleb |
Mareil Autrement |
Etudiants du lycée Bertran ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Section du Parti socialiste...
| Le Nouveau Centre Montbard
| MARS Centrafrique