Le député Hakim Saheb répond à Addi Lahouari

Posté par rcdbrto le 27 juillet 2010

sahebhakim1.gif

Il faut toujours dire la vérité au peuple, disait feu le président Boudiaf quand il revint au pays après un exil de 28 ans au cours desquels l’Histoire qu’il avait contribué à écrire fut confisquée, détournée et retournée contre les acteurs qui l’avaient faite. Ce détournement de notre mémoire coûte cher, trop cher au pays. C’est pour cela que chacun d’entre nous se doit d’intervenir en âme et conscience à chaque fois qu’il assiste de près ou de loin à une entreprise de désinformation quel qu’en soit l’auteur et quelles que soient ses raisons.

 

les pensées doubles de Caleb |
Mareil Autrement |
Etudiants du lycée Bertran ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Section du Parti socialiste...
| Le Nouveau Centre Montbard
| MARS Centrafrique