Les élus dénoncent le blocage politique du projet du PNUD

Posté par rcdbrto le 26 mai 2010

d1.jpg

C’est une action unique dans les annales politiques du pays. En effet, prés de 400 élus de la région de Kabylie ont organisé un rassemblement devant le siége de la wilaya de Tizi Ouzou, aujourd’hui à 11h00, pour  dénoncer le blocage politique par le ministère des affaires étrangères du projet du PND destiné à la région. Ils étaient tous là; les parlementaires, les élus APW, les présidents d’APC et les élus locaux, arrivants par grappes à partir de 10h45 devant le siége de la wilaya. 

Cette mobilisation est venue suite à l’appel du bureau régional de Tizi Ouzou. Outre les élus du RCD, on pouvait apercevoir des élus d’autres formations politiques qui ont tenu à marquer leurs présences.

« L’environnement n’a ni de prix ni de couleur politique », est l’un des slogans  de ce sit-in.

Ils sont venus aussi de Bejaia, de Bouira et de Boumerdes. 

Le président d’APC d’El Kseur (Bejaia) a tenu à être présent à ce rendez, « notre présence ici aujourd’hui à ce grand rendez vous des élus de toute  la Kabylie, n’est qu’un devoir, parce qu’il s’agit bien d’une agression contre toute la région et cette ostracisme aurait pu frappé Bejaia, Sidi Aich ou Mechdallah », à son coté, le président d’APC de Mechdallah (Bouira),  tout en appuyant les dires de son collègue  d’El Kseur, affirme que « la population de la région de Bouira est scandalisée par cette ségrégation pratiquée par les institutions officielle de l’état Algérien ».

Le président d’APC de M’kira pour sa part affirme que « Nous seront mobilisés pour défendre notre région et nos concitoyens contre toutes les agressions et tous les blocages d’un pouvoir central plus que jamais tribalisé et corrompu »

Sur les banderoles déployées par les élus on pouvait lire entre autre « Halte à l’Anti Kabylisme du pouvoir », « la protection de l’environnement et la sécurité sont des préalables au développement durable », « les élus de région dénoncent le sectarisme du pouvoir central ». Cette démonstration de force des représentants légitimes de la population de la région, démontre l’importance accordée par les élus du peuple à la protection de l’environnement et à la défense de ce projet arraché justement par les élus de la région. 

A 11h55, le président du bureau régional, mais aussi en sa qualité d’élus APC, Hamid Maakni a fait lecture de la déclaration des élus.

rassemblement05.jpg 

Avant de lever le sit-in, les élus se sont donnés rendez vous pour le jeudi 3 juin 2010 à 11h00 pour un rassemblement populaire au même lieu et pour la même cause.  rassemblement02.jpg

Voici l’intégralité de la declaration des élus de la région:

 DECLARATION DES ELUS DE  LA WILAYA DE TIZI OUZOU 

Au chômage désespérant, aux maux sociaux envahissants, à l’insécurité installée, s’ajoute un environnement qui se dégrade à une vitesse alarmante sous l’œil complice du pouvoir central. 

Notre région n’a d’atout, justement, que son environnement qu’il faudra préserver au bénéfice des générations futures et de l’humanité et sans lequel aucun développement durable n’est envisageable. Les élus de notre wilaya ont fait de la protection de notre écosystème régional une priorité absolue. 

A ce sujet, le PNUD, sollicité par l’APW de Tizi Ouzou, après plusieurs rencontres, consent  une  aide  de 15 millions de dollars dont une première tranche de 01 million de dollars a été avancée par le gouvernement québécois. Mue par un anti kabylisme primitif, le ministère des affaires étrangères bloque à ce jour le projet. 

Au niveau local, l’administration s’est transformée en marécage où se perdent les dossiers. Pire, à aucun moment, la wilaya n’a estimé devoir informer les élus du blocage criminel qui sanctionne des années de travail préparatoire. 

La lettre ouverte de protestation du Président de l’APW, adressée au chef de la diplomatie, est restée  sans suite.  Les multiples cris d’alarme des élus, toutes tendances confondues, pour attirer l’attention du pouvoir central  sur la catastrophe écologique en Kabylie  ( la saleté qui envahit tous les secteurs, des décharges sauvages qui se multiplient …) ne semblent inquiéter personne.  Et voilà que des sorciers tentent d’écarter la Kabylie d’une aide internationale. 

Ne sommes-nous pas en droit de comprendre qu’un vaste complot se trame contre la région? 

Comment interpréter tous ces multiples kidnappings, avec demande de rançons, et pour lesquels aucune enquête n’a abouti ? Comment interpréter la régression économique de la région envahie par la délinquance organisée ? Comment expliquer les flots d’argent qui circulent au bénéfice de la mafia locale inféodée au pouvoir, pour engraisser ses clientèles ? 

Nous dénonçons énergiquement ce blocage et ce sectarisme politique qui frappe la subvention du PNUD destinée  à   la Kabylie. 

Pourquoi d’autres interventions du PNUD, bénéficiant à d’autres secteurs, ont-elles été acceptées ? 

Nous sommes les représentants légitimes de la population, sensibles et mobilisés face à ces blocages politiques scandaleux de la part du pouvoir central et à ce titre, nous dénonçons aujourd’hui à travers ce rassemblement  tous les blocages visant notre région. 

Nous sommes ici, aujourd’hui, plus que jamais résolus à défendre nos concitoyens contre tous les complots les ciblant, et qui sont fomentés et relayés par les tenants du tribalisme, de la corruption et de la répression, régis en mode de gouvernance dans notre pays. 

Vive l’Algérie démocratique et sociale. 

 Vive  la Kabylie bastion de la citoyenneté

Tizi Ouzou, le 26 mai 2010

 

les pensées doubles de Caleb |
Mareil Autrement |
Etudiants du lycée Bertran ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Section du Parti socialiste...
| Le Nouveau Centre Montbard
| MARS Centrafrique