Les présidents d’APC du RCD de Tizi Ouzou tirent la sonnette d’alarme

Posté par rcdbrto le 15 mai 2010

declarationgpj.jpgban.pngForum des P/APC  RCD de la wilaya de Tizi Ouzou                       

 DECLARATION

Nous, présidents des APC  RCD de  la Wilaya de Tizi Ouzou, réunis ce jour pour évaluer les deux premières années de notre mandat électif, constatons avec amertume que nos communes continuent à souffrir le martyre du  sous-développement, qui ne peut être imputé  à une mauvaise gestion des élus  ou à un manque d’initiative de leur part.

Paradoxalement, c’est au moment où l’Administration annonce des disponibilités financières sans précédent que les budgets alloués aux communes se rétrécissent comme une peau de chagrin mettant les élus dans l’impossibilité de répondre favorablement aux besoins vitaux des citoyens. A titre indicatif, la moyenne des montants PCD par commune est passée de 70 millions de DA en  2007 à 20 millions de DA en 2010.

Le montant global des programmes gérés directement par les communes est dérisoire comparativement au montant des programmes gérés par l’Administration.

De plus, les projets sectoriels sont lancés sans aucune concertation avec les élus encore moins avec les citoyens. Les entreprises réalisatrices ne rendent compte qu’à l’Administration ; celle-ci est incapable d’assurer un suivi régulier sur tout le territoire de la wilaya, ce qui affecte considérablement la qualité et les délais  de réalisation.

L’absence de concertation avec les citoyens engendre des incompréhensions légitimes des uns et facilite les manipulations des autres en vue de bloquer le développement de la région.

La faiblesse des prix retenus, les retards dans l’indemnisation et l’excès de zèle de certains commis de l’Etat participent  au découragement des propriétaires terriens expropriés.

Ainsi, malgré les différentes réalisations, le retard pris par  notre wilaya pour des raisons que tout le monde connaît ne peut être résorbé que par la synergie des efforts de tous les intervenants : élus, Administration, population, entreprises de réalisation.

Comme nous appelons l’Administration centrale à allouer aux communes des dotations conséquentes en PCD pour faire face aux nombreux besoins quotidiennement exprimés.

Par ailleurs, nous dénonçons le blocage politique scandaleux de la subvention du PNUD, destinée à la protection de l’environnement dans la wilaya de Tizi Ouzou, initié par l’APW depuis mai 2009 et attendu avec impatience par les élus locaux afin de mettre un terme aux décharges sauvages. Le  silence  du ministère des affaires étrangères ne peut être interprété que comme une volonté de maintenir la région dans un état d’insalubrité et d’insécurité pour décourager et anéantir tout effort de développement.

Comme nous réitérons notre soutien et notre solidarité au P/APC d’Ifigha qui fait face au blocage délibéré du plan de gestion de sa commune par l’Administration et ce, au mépris de la réglementation en vigueur.

Enfin, nous tenons à rappeler à l’Administration que nous sommes des partenaires, représentants légitimes des citoyens et non des adversaires à discréditer.

Pour ce faire, nous réitérons notre demande au wali pour l’instauration d’un cadre de concertation direct avec les maires, en plus du cycle de rencontres par daïra organisé actuellement, tels que nous l’avons revendiqué dans notre lettre ouverte du 09.09.2009.  

 Tizi Ouzou, le 15 mai 2010 

declarationgpj.jpg

 

les pensées doubles de Caleb |
Mareil Autrement |
Etudiants du lycée Bertran ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Section du Parti socialiste...
| Le Nouveau Centre Montbard
| MARS Centrafrique