• Accueil
  • > A toutes et à tous bon anniversaire

A toutes et à tous bon anniversaire

Posté par rcdbrto le 9 février 2010

img1265719768photoslocal00.jpg

Cela fait 21 ans que le RCD s’oppose et propose dans la scène politique et les institutions. Notre combat a été long et difficile. Il reste juste même si, pour l’instant, il n’a pas abouti dans le processus de prise de pouvoir.

La seule alternative, le seul projet fiable est celui du RCD. Réformes de la justice et de l’éducation, réformes économiques, question identitaire, statut de la femme, laïcité, régionalisation, surveillance internationale massive et qualifiée des élections, remise en perspective de la fédération des États nord-africains ont été autant de sujets identifiés, étudiés et intégrés dans le projet démocratique et social qui attendent d’être des réalités politiques et institutionnelles. Le défi qui se pose aujourd’hui à nous est le même que celui qu’ont du affronter les patriotes qui ont offert à la Soummam un projet de liberté et de progrès. Abane, Ben Mhidi et tous les patriotes ont du affronter la fureur colonialiste et la régression clanique. Nous avons à combattre le totalitarisme intégriste et le même clanisme qui étouffe et endeuille le pays depuis 1957 quand Abane et Ben Mhidi ont été éliminés par les forces du mal. Les scandales économiques actuels témoignent de l’opacité avec laquelle est gérée la richesse nationale. Ces turbulences sont la conséquence d’un système politique sans vision, sans contrôle et sans légitimité. Le traitement réservé à ces affaires atteste une fois de plus qu’il n y a aucune volonté à attaquer les problèmes à la base. Aucun membre du gouvernement n’a démissionné, aucun n’a été inquiété. Pire, l’opinion publique est invitée à suivre docilement les séquences d’un scénario de reclassement des clans sans que cela n’engendre la moindre évolution en faveur d’un nouvel ordre politique légitimé par le peuple. Notre parti est né des luttes démocratiques menées dans la douleur, la répression et le deuil qui a accablé tant de nos familles pour redonner à l’Algérie ses légitimes espérances et sa place dans le monde. La solution à la crise algérienne n’est pas dans la rotation clanique mais dans le changement de régime. Concrètement, cela veut dire approfondissement du projet de refondation nationale et surveillance internationale massive et qualifiée. Je sais que chaque militant fera de 2010 l’année de la relance de la vie organique et du débat public autour de notre projet.

Salutations militantes

 Said Sadi

 

les pensées doubles de Caleb |
Mareil Autrement |
Etudiants du lycée Bertran ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Section du Parti socialiste...
| Le Nouveau Centre Montbard
| MARS Centrafrique